• CRÉE TA VIE
Coucou :D
Viens nous rejoindre, on se donne rendez-vous sur la chat box !
Et si tu es nouveau, n'hésite pas à nous rejoindre !! :)

Hello !
Welcome there !
You're on a french website, but you can contact us at the "Guest Part" we can speak English, German or Spanish :)



Partagez | .
 

 Un peu de richesse n'a jamais tué personne. [PV Harry Haven]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
 • MEMBRE •  Étudiant


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• MEMBRE •
Étudiant
MessageSujet: Re: Un peu de richesse n'a jamais tué personne. [PV Harry Haven]   Sam 2 Mai - 21:07

Alice lâcha la main d'Harry celui-ci en fut un peu décontenancé, il y allait pourtant doucement avec elle et essayait de ne pas la brusquer, peut être n'était-elle pas du tout attirée par lui finalement....
Elle ne lui jeta même pas un regard et continua d'avancer.

"Par ici."

Quand Harry arriva dans la véranda, il s’arrêta net, la pièce était vraiment magnifique. Des plantes grimpantes était attachées au plafond, retombant en une chaine formant de petit cœur. Un immense table en verre trônait au centre de la pièce et dans un angle, un coin cosy à même le sol, on pouvait y voir deux grosse couette et une multitude de petits coussins de toutes les couleurs. Les grandes vitres permettait de voir les paysages, sous un ciel grisonnant, les gouttes dégoulinaient les long des parroies. Harry s'approcha et laissa sa main suivre les dessins des larmes glissant le long de la vitre.

"C'est magnifique..." soufflât-il

_ _ _ _________________ _ _ _

Naughty Boy ~:
 
Revenir en haut Aller en bas
 • ADMIN •  Habitant


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• ADMIN •
Habitant
MessageSujet: Re: Un peu de richesse n'a jamais tué personne. [PV Harry Haven]   Sam 2 Mai - 22:09

Je le vis s'arrêter à l'entrée de la véranda, comme ébahi devant cette pièce. Encore ce regard d'enfant émerveillé. Je peinais à croire qu'il oscille à ce point entre ses deux personnalités.

"C'est magnifique..." murmura-t-il, plus pour lui-même que pour moi.

Je ne pus retenir un sourire, au fond j'étais contente de voir que quelqu'un d'autre pouvait apprécier cet endroit. Et puis je ne pouvais m'empêcher de penser qu'il était charmant. J'avais beau savoir qui il était, il n'en restait pas moins bien fait de sa personne.

"Tu peux t'installer ici." fis-je en désignant une des chaises, "Ton chocolat ne devrait plus tarder."

J'en profitais pour m'installer de l'autre côté de la table en croisant les jambes et je remis une mèche échappée de mon chignon derrière mon oreille. A ce moment-là, Dinah entra à son tour dans la pièce, méfiante à cause du son des gouttes de pluie qui tapaient contre le plafond. Alors que je m'attendais à ce qu'elle aille directement se frotter contre le bouclé, elle vint se lover sur mes genoux comme elle le faisait d'ordinaire. Pensive, je commençai à la grattouiller derrière les oreilles.

_ _ _ _________________ _ _ _

Revenir en haut Aller en bas
 • MEMBRE •  Étudiant


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• MEMBRE •
Étudiant
MessageSujet: Re: Un peu de richesse n'a jamais tué personne. [PV Harry Haven]   Sam 2 Mai - 22:22

Arrivé dans le véranda, Alice ne mis pas longtemps à sortir Harry de ses pensées, même si elle avait l'air un peu plus détendue qu'avant, peut être était telle contente que lui aussi apprécie l'endroit à sa juste valeurs?

"Tu peux t'installer ici." fit-elle en désignant une des chaises, "Ton chocolat ne devrait plus tarder."



Puis, elle même fit le tour de la table de verre et s’assit sur une chaise elle replaça une mèche échappée de son chignon derrière son oreille dans un geste innocent qu'Harry trouva extrêmement sexy.Peu de temps après Dinah vient se faire câlinée sur ses genoux. Cependant, Harry n'avait pas envie de se retrouvé si loin de la jeune fille, aussi il se faufila doucement derrière elle, posa ses grande mains fines sur ses épaules délicates et commença a lui faire un massage. Il espérait que ses gestes doux n’effrayeraient pas la jeune fille, et que peu être ce petit contact pourrait la mettre dans de meilleures dispositions à son égard .

_ _ _ _________________ _ _ _

Naughty Boy ~:
 
Revenir en haut Aller en bas
 • ADMIN •  Habitant


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• ADMIN •
Habitant
MessageSujet: Re: Un peu de richesse n'a jamais tué personne. [PV Harry Haven]   Sam 2 Mai - 22:42

Je fus surprise de sentir ses mains sur mes épaules, mais je le laissai faire. Sa peau était bien plus chaude que la mienne, à côté je devais avoir l'air d'un glaçon vivant. Peut-être qu'il ne craignait pas la fraicheur de cette pièce.

Ce ne fut pas Amanda qui apporta les boissons chaudes, mais Miss Louise, notre cuisinière. Je supposai que la gouvernante préférait se tenir à l'écart du bouclé. Je n'avais pas eu besoin de demander quoi que ce soit pour moi-même, elle m'avait préparé du thé noir. Elle avait également trouvé des marshmallows, en quantité assez importante d'ailleurs.

Je ne fis pas plus attention que cela à son regard désapprobateur par rapport à Harry qui me massait les épaules. Elle avait toujours été plus stricte que notre gouvernante, et certainement pas moins que notre majordome, à la différence que celui-ci ne se permettait jamais, au grand jamais de nous contredire Abigail et moi.

"Merci." fis-je avec un sourire.

Quelques instants plus tard, elle s'était éclipsée, nous laissant seuls avec le doux roulement de la pluie.

"Tu devrais boire ton chocolat Harry, il va refroidir autrement." murmurai-je, un peu troublée.

_ _ _ _________________ _ _ _

Revenir en haut Aller en bas
 • MEMBRE •  Étudiant


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• MEMBRE •
Étudiant
MessageSujet: Re: Un peu de richesse n'a jamais tué personne. [PV Harry Haven]   Sam 2 Mai - 22:57

Harry continuais de masser doucement les épaules d'Alice quand une femme qu'il n'avait encore jamais vu vient apporter les boissons avec un regard désapprobateur. Harry lui fit son plus joli sourire, puis quand elle fut partie, Alice chuchota.


"Tu devrais boire ton chocolat Harry, il va refroidir autrement."



Dans un soupir, Harry détachât ses mains des épaules d'Alice. Puis en silence il prit une chaise et la déposa tout près de la jeune fille, quand il s’assit dessus, leurs jambes se frôlaient doucement.
Il aurait voulu que se contact dure encore, la peau douce de la jeune filles sous ses mains lui manquait déjà. Il tendit le bras, attrapa sa tasse et enfourna un chamallow dans sa bouche au passage.Puis après en avoir bu quelque gorgée, il se figea observant Alice de ses grands yeux verts.L'atmosphère autour d'eux devenait de plus en plus romantique, presque sensuelle, le roulement de la pluie leurs donnaient l'impression qu'il était seuls, juste eux dans cette véranda comme dans une bulle en dehors du monde et du temps.
Doucement, toujours sans un mot il attrapa du bout des doigts une des confiserie et lui tendit.Il avait vraiment envie de se rapprocher d'elle, il en voulait plus...

_ _ _ _________________ _ _ _

Naughty Boy ~:
 
Revenir en haut Aller en bas
 • ADMIN •  Habitant


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• ADMIN •
Habitant
MessageSujet: Re: Un peu de richesse n'a jamais tué personne. [PV Harry Haven]   Sam 2 Mai - 23:36

Je frissonnai lorsqu'il enleva ses mains de mes épaules. Peut-être n'aurais-je pas dû proposer de nous installer ici. Il s'installa le plus près possible de moi, et même s'il ne l'avait certainement pas fait parce que je gelais progressivement, je lui en fus reconnaissante.

Espérant me réchauffer un petit peu, je pris ma tasse de thé et la tenant à deux mains je soufflai doucement sur le liquide brûlant. Du coin de l’œil, je l'observais. Nos genoux se touchaient, j'avais du mal à croire que cela faisait à peine une heure qu'il était dans cette maison.

Dinah ronronnait. Elle aussi m'aidait à conserver une température corporelle à peu près acceptable. Je me souvenais parfaitement du jour où je l'avais adoptée. Elle était encore minuscule à cette époque, alors que là... C'était plutôt une boule de poils imposante, qu'on ne pouvait manquer de remarquer. Elle avait changé. Alors que moi... J'étais restée la même. Enfin c'était ce qu'il me semblait. On n'évoluait pas comme on le souhaitait dans l'univers de l'aristocratie, le moindre geste était calculé, voulu, on avait une image à renvoyer aux autres, des règles tacites à respecter, etc. Je m'étais plutôt bien adaptée, du moins en apparence, mais je savais qu'au fond de moi je ne supportais pas tous ces principes de bonne conduite que l'on m'avait enseignés.

Soudain, Harry me tendit un marshmallow et je ne pus réprimer une petite moue. Je n'aimais pas tellement ce genre de friandises, sans ma sœur, il n'aurait pas pu en avoir.

"Non merci." fis-je en secouant doucement la tête, "C'est pour toi d'ailleurs."

Je sentais bien qu'il attendait quelque chose de plus. Il aurait fallu être aveugle et sourd pour ne pas le remarquer. Et bizarrement, je n'avais pas spécialement envie de décevoir ses espoirs. afin d'éviter qu'il ne se vexe, je lui fis un petit sourire contrit et passai la main dans ses boucles brunes. Son visage me rappelait celui d'un enfant, mais également celui d'un petit chat, notamment avec ses yeux, si semblables à ceux de Dinah.

_ _ _ _________________ _ _ _

Revenir en haut Aller en bas
 • MEMBRE •  Étudiant


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• MEMBRE •
Étudiant
MessageSujet: Re: Un peu de richesse n'a jamais tué personne. [PV Harry Haven]   Dim 3 Mai - 8:38

"Non merci. C'est pour toi d'ailleurs."

Apparemment, Alice n’aimait pas les confiseries... Cependant rien dans son expression ne laissais voir qu'elle repoussait ses avances.
Au contraire, très délicatement elle approcha une main de son visage et la passa doucement dans ses boucles brunes. Harry ferma les yeux, le contact de sa main fraiche lui procurait des petits frissons dans tous son être. Il frotta doucement sa tête contre cette main, un peu à la manière d'un chat..

Brusquement, prit d'une pulsion, il saisie des deux siennes la main d'Alice, elle paraissait vraiment  minuscule. La confiserie tomba doucement sur le sol. Harry avait envie de voir ces longs doigts fins courir dans ses cheveux,sur son visage...

"Alice..." prononça le bouclé dans un souffle.

Il posa ses lèvres entrouvertes dans le creux de la paume de la jeune fille. Il pouvait sentir la fraicheur de sa peau, que son souffle réchauffait peu à peu. Il aurait voulu plus, mais il ne voulait pas la brusquer, c'était à elle de faire le premier pas.
Déjà tout à l'heure, il lui avait fallu mobiliser toute sa force de caractère pour ne pas l'embrasser sur les lèvres.... Pourtant dire qu'il en rêvait était un euphémisme. Une puissance inattendue le poussait à se jeter dans ses bras...

_ _ _ _________________ _ _ _

Naughty Boy ~:
 
Revenir en haut Aller en bas
 • ADMIN •  Habitant


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• ADMIN •
Habitant
MessageSujet: Re: Un peu de richesse n'a jamais tué personne. [PV Harry Haven]   Dim 3 Mai - 14:13

Sans crier gare, le jeune homme attrapa ma main entre les deux siennes, la faisant paraitre encore plus minuscule qu'elle ne l'était.

"Alice..." murmura-t-il avant d'embrasser le creux de ma paume.

Ses lèvres étaient brûlantes, du moins, c'était l'impression que j'avais. Si chaudes par rapport à ma propre température corporelle. J'avais presque envie de me coller contre lui comme lorsqu'il m'avait prise dans ses bras, histoire de me réchauffer complètement, et pas seulement du bout des doigts.

Avec hésitation, je retirai ma main des siennes et passai doucement mes bras autour de ses épaules, avant d'y enfouir mon visage. Je ne voulais pas qu'il voit l'expression qu'il renvoyait, je n'étais pas certaine de le savoir moi-même, je préférai que ça ne se voit pas. Lentement, la douce chaleur qu'il dégageait se propagea et je me sentis immédiatement mieux.

Et puis tout au fond, je culpabilisais. Mais qu'est-ce que je faisais à serrer dans mes bras Harry Haven ? Pourquoi est-ce que je l'avais laissé rester chez nous ? Je me demandais également ce qu'il pouvait bien faire dans cette région, il aurait pu être n'importe où ailleurs, et pourtant... Il était là, il se promenait à Blives-sur-Catras et c'était ce qui m'étonnait le plus. Mais je ne voulais pas lui demander, j'avais peur de le mettre mal à l'aise, il suffisait de voir son expression lorsqu'il m'avait donné son nom complet... Un petit chaton. Qui était en réalité plus grand que moi et certainement pas aussi innocent que ce que l'image d'un bébé chat pouvait renvoyer.

_ _ _ _________________ _ _ _

Revenir en haut Aller en bas
 • MEMBRE •  Étudiant


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• MEMBRE •
Étudiant
MessageSujet: Re: Un peu de richesse n'a jamais tué personne. [PV Harry Haven]   Dim 3 Mai - 17:47

Harry lisait dans les yeux de la brune comme une sorte d'hésitation, pourtant, se fut elle qui dégagea doucement ses mains et qui les enroula autour du cou du bouclé.
Elle avait froid pensa t-il, juste froid quand elle glissa sa tête contre son cou. Harry se doutait qu'elle faisait cela uniquement pour se réchauffer, jamais d'elle même cette petite aristocrate n'aurait voulu se rapprocher de lui, Harry Haven.
Pourtant ils restèrent ainsi, l'un contre l'autre un petit moment, se réchauffant mutuellement de leurs chaleurs corporelles.
Mais, le bouclé sentait bien qu'il voulait plus, beaucoup plus. Il ne voulait en rien la forcer, alors prenant son courage à deux main il se décrocha d'elle et soupira:
"Écoute Alice, je... j'ai besoin de prendre l'air, je dois m'écarter de toi...."
Voyant bien que la jeune fille avait toujours froid, il se pencha, attrapa un plaid fuchsia qui était plié sur une chaise et lui déposa sur les épaules. Quand il posa son regard sur elle, elle lui paraissait tellement innocente et attirante à la fois qu'il lui semblait qu'il allait exploser.
Impulsivement, il poussa la porte vitrée qui menait à l’extérieur et se lança à corps perdu sous la pluie....

_ _ _ _________________ _ _ _

Naughty Boy ~:
 


Dernière édition par Harry Haven le Dim 3 Mai - 21:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
 • ADMIN •  Habitant


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• ADMIN •
Habitant
MessageSujet: Re: Un peu de richesse n'a jamais tué personne. [PV Harry Haven]   Dim 3 Mai - 19:26

Je ne sais combien de temps nous étions resté ainsi, mais cela me semblait bien peu, trop peu. Lorsqu'il s'écarta j'en fus presque surprise et un léger frisson me parcouru.

"Écoute Alice, je... J'ai besoin de prendre l'air, je dois m'écarter de toi..." soupira-t-il en me regardant dans les yeux.

Une part de moi trouvait cela tout à fait raisonnable. Peut-être était-il plus censé que je ne l'étais. Mais d'un autre côté, je ne voulais pas qu'il parte. Depuis quand est-ce que l'image que je donnais à des gens que je ne connaissais pas m'importait ? Si j'avais été si attachée que cela à ces prétendus principes, j'aurais passé plus de temps aux côtés de mes parents, à enchaîner réception après réception, à discuter avec d'autres personnes de l'aristocratie, des personnes respectables, qui menaient une vie en apparence sans écarts. Je savais bien que je détestais tout cela, non ?

Avant que j'ai pu lui demander si ça allait, il m'avait mis un plaid sur les épaules et avait ouvert la baie vitrée pour sortir. Tétanisée, je le vis disparaitre sous la pluie. Est-ce qu'il se fichait de moi ? Je n'avais pas été chercher des vêtements dans les armoires de notre majordome pour qu'il retourne sous la pluie... Il s'en fichait certainement. Lui aussi il était riche. Lui aussi il avait toujours eu tout ce qu'il voulait en un claquement de doigts.

Bien décidée à lui rappeler chez qui il était, je laissais tomber le plaid sur le siège et sortis à sa suite sous la pluie. De l'intérieur, je n'avais pas réalisé à quel point elle était violente. Un véritable déluge. Et lui... Il ne pouvait pas rester au sec, non il fallait qu'il aille se perdre dans notre jardin alors qu'il tombait des trombes d'eau. C'était une idée vraiment stupide de ma part de le suivre, en quelques secondes je fus à mon tour détrempée et surtout gelée. J'aurais peut-être dû garder le plaid, mon chemisier étant adapté à une météo plus clémente et surtout très léger.

Je le cherchais du regard, prenant la première allée qui se présenta et priant pour qu'il ne soit pas allé trop loin.

"Harry ?" appelai-je sans élever la voix, espérant qu'il m'entendrait malgré le son de la pluie, comme par miracle.

_ _ _ _________________ _ _ _

Revenir en haut Aller en bas
 • MEMBRE •  Étudiant


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• MEMBRE •
Étudiant
MessageSujet: Re: Un peu de richesse n'a jamais tué personne. [PV Harry Haven]   Dim 3 Mai - 21:49

Harry courait, le vent glacial mêlé à la pluie plaquait sa chemise nouvellement acquise contre son torse. Ses cheveux étaient de nouveau plaqué sur son front en de grandes mèche humides.
Mais Harry n'en avait rien à faire, il avait besoin de tout cela, de ce froid glacial pour éteindre le brasier à l'intérieur de lui. Soudain, Harry entendit appeler son nom, d'un voix minuscule....
Alice.... Elle l'avait suivit malgré cette tempête, mais pourquoi ? Peut être elle aussi ressentait-elle un minuscule quelque chose à son égard? 
Peu importe, Harry ne pouvait pas la laisser seul.

Faisant rapidement demi tours, Harry marcha rapidement jusqu’à se planter devant Alice. Sa grande stature était imposante, droit au milieu de la tempête. Ses cheveux plaqués sur son visage, le regard assombrit par le désir, il révélait son vrai visage, celui d'un prédateur.
Alice avait fait le pas de trop, elle l'avait suivie, signant un contrat dont elle même n'avait pas saisie l’intégralité. Mais une chose était sure, elle aussi le désirait, même si son esprit lui dictait le contraire. Tout son corps était tendu vers le sien, comme si rien ne pourrait jamais plus les séparer.

Alors, Harry fit la seule chose à faire. Il poussa Alice contre un arbre proche et se pencha tout près de son visage...

"Je ... Je suis désolé " fit-il d'un air tourmenté.

Puis, entrouvrant les lèvres, il les posa sur celle ouvertes d'Alice, l'attirant dans un baiser passionné.

_ _ _ _________________ _ _ _

Naughty Boy ~:
 
Revenir en haut Aller en bas
 • ADMIN •  Habitant


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• ADMIN •
Habitant
MessageSujet: Re: Un peu de richesse n'a jamais tué personne. [PV Harry Haven]   Dim 3 Mai - 23:46

C'est alors que je le vis apparaitre parmi les gouttes. Il venait vers moi. Dès qu'il fut assez proche, il me poussa jusque sous le cerisier, jusqu'à ce que je ne puis plus reculer, coincée entre le tronc de l'arbre et son corps. Je voulais dire quelque chose, n'importe quoi, mais les mots ne venaient pas.

Il se pencha alors vers mon visage, plongeant son regard si troublant dans le mien. J'y voyais encore le petit chaton qu'il pouvait être, mais son visage n'était plus exactement le même. Et je ne savais pas si j'étais effrayée ou non. D'ordinaire, je ne me serais jamais retrouvée seule sous la pluie avec un jeune homme de mon âge. Son visage n'étant plus qu'à quelques centimètres du mien, il murmura ces quelques mots :

"Je... Je suis désolé."

Il déposa alors ses lèvres contre les miennes, entourant ma taille d'un même mouvement. Malgré le froid et la pluie, il dégageait encore cette douce chaleur. Par réflexe, j'appuyai mes mains sur ses avant-bras, sans toutefois le repousser. J'essayais encore de me persuader que c'était parce que j'étais gelée, mais je ne pouvais pas me mentir plus longtemps ; depuis quand laissait-on quelqu'un nous embrasser simplement parce qu'il nous réchauffait ?

Lentement je finis par fermer les yeux, espérant simplement que personne ne partirait à notre recherche dans le jardin.

_ _ _ _________________ _ _ _

Revenir en haut Aller en bas
 • MEMBRE •  Étudiant


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• MEMBRE •
Étudiant
MessageSujet: Re: Un peu de richesse n'a jamais tué personne. [PV Harry Haven]   Lun 4 Mai - 7:10

Dès qu'Alice sentie les lèvres d' Harry sur les siennes, elle posa délicatement ses mains sur ses avants bras qui entourait sa taille, mais au grand désarrois de Harry, elle ne le repoussa pas.
Le bouclé détacha ses lèvres très rapidement, comme si il s'était brulé, puis il passa sa main sous le menton de la jeune fille, plongeant ses yeux dans les siens, troublé...
Pourquoi ne l’arrêtait elle pas ? Cela voulait vraiment dire qu'elle aimait cela, qu'elle le désirait aussi?

Pourtant à première vu; Alice avait un caractère bien présent, elle était digne et savait pertinemment ce qu'elle voulait d'après le peu qu'avait pu en voir Harry. Mais la, Harry ne discernait rien de tout cela dans ses yeux, juste un désir, puissant, comme le sien, et une sorte d'abandon à ce désir....

Alors, son corps toujours plaqué contre le siens, il posa les deux mains de chaque coté de sa tête, sur l'écorce rugueuse, l' emprisonnant de ses bras puissants. Il inclina légèrement la tête, souffle contre souffle et attrapa délicatement sa lèvre inférieur du bout de ses dents.
Harry avait toujours su comment susciter le désir chez ses partenair(e)s, et il s'entait celui d'Alice tellement proche... Il voulait lui faire perdre le contrôle.
Alors, il tira doucement sur cette lèvre à sa merci, étouffant un léger gémissement; puis, n'y tenant plus, il glissa sa langue à la rencontre de la sienne, goutant pour la première fois la saveur de sa bouche.

_ _ _ _________________ _ _ _

Naughty Boy ~:
 
Revenir en haut Aller en bas
 • ADMIN •  Habitant


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• ADMIN •
Habitant
MessageSujet: Re: Un peu de richesse n'a jamais tué personne. [PV Harry Haven]   Lun 4 Mai - 14:35

Il s'écarta quasi immédiatement de moi et attrapa mon menton afin de plonger son regard dans le mien. Je pouvais lire de la surprise dans ses yeux. Moi-même je n'étais pas sûre de ce que j'étais en train de faire. Peut-être était-ce la plus grosse erreur de ma vie.

Sans un mot il lâcha mon menton et appuya ses deux mains contre le tronc de l'arbre de chaque côté de ma tête avant de se pencher à nouveau sur moi. J'avais le sentiment d'être paralysée par son regard, par son souffle que je sentais sur mon visage, si proche. Puis doucement il saisit ma lèvre inférieure entre ses dents.

Ma première pensée fut pour mon rouge à lèvres, mais de toutes manières avec la pluie tout mon maquillage avait dû couler. Lorsqu'il laissa ma lèvre, ce fut pour introduire sa langue dans ma bouche, avec délicatesse, comme s'il avait peur que je disparaisse soudainement. Encore une fois, j'aurais pu le repousser, j'aurais même sûrement dû. Toutefois je passai mes mains derrière sa nuque, lui rendant son baiser et jouant avec ses boucles humides.

Cela dura plusieurs minutes, jusqu'à ce que j'ai besoin d'air et que je m'écarte de quelques centimètres pour reprendre mon souffle. Je voulais dire quelque chose, n'importe quoi, mais les mots se bousculaient dans mon esprit, je ne savais plus où j'en étais.

C'est alors que je vis une silhouette de découper par dessus son épaule. Il me semblait l'entendre appeler mon prénom, mais peut-être n'était-ce qu'une illusion, j'en avais souvent eu. Bouche bée, je fixait cette personne, n'arrivant pas à l'identifier, mais ce ne pouvait-être Amanda ou la cuisinière, elles seraient toutes deux sorties avec un parapluie, prévoyantes comme elles l'étaient. Alors qu'elle devenait de plus en plus nette, j'exclus également la possibilité que ce soit ma sœur ; elle était trop petite, trop menue. A bien y regarder, on aurait dit une enfant. Peut-être en était-ce une.

Je n'arrivais pas à savoir si j'hallucinais ou si il y avait bien une petite fille qui se baladait sous la pluie dans mon jardin. Cela semblait si réel.

"Erm... Harry ? Est-ce... Est-ce que tu vois la même chose que moi là-bas ?" bafouillai-je.

Ça y est, s'il n'y avait personne, ce qui était le plus probable, il allait penser que j'avais un problème. Ce qui était plus ou moins le cas si l'on y réfléchissait. Plus elle approchait et plus je ne pouvais m'empêcher de penser qu'elle ressemblait à l'enfant que j'avais été. Une petite blondinette au yeux bleus et en robe de princesse. Et lorsqu'elle fut assez près pour que je croise son regard, je compris qu'elle n'était pas réelle.

_ _ _ _________________ _ _ _

Revenir en haut Aller en bas
 • MEMBRE •  Étudiant


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• MEMBRE •
Étudiant
MessageSujet: Re: Un peu de richesse n'a jamais tué personne. [PV Harry Haven]   Lun 4 Mai - 18:30

C'est avec une hardeur inattendue qu'Alice rendit son baiser à Harry, son regard bleu fixé dans le sien et ses mains délicates enfouies dans ses boucles humides. 
Puis à bout de souffle, ils séparèrent leurs lèvres de quelques centimètres, les yeux perdus dans le regard de l'autre.

Soudain, le regard d'Alice se perdit dans le vague, au dessus de l'épaule d' Harry.

"Erm... Harry ? Est-ce... Est-ce que tu vois la même chose que moi là-bas ?"

Sa voix était tremblotante, elle avait l'air angoissée. Harry ne compris pas, Alice voyait quelque chose qui demeurait invisible à ses yeux.

Reportant son attention sur Alice, il vit son regard se troubler, et la panique la submergée, Harry ne savait pas ce qu'elle voyait, mais cela la troublait au plus au point.

Regardant au alentours il se rendit compte que la pluie était toujours aussi violente et qu'ils étaient tous les deux complètement trempés, déjà autour de lui, le soleil avait disparu et laissait place à un bleu roi uni.

Depuis combien de temps Alice et lui étaient-ils dehors ? La nuit était déjà tombée !

Reportant son attention sur la jeune fille au creux de ses bras, il se rendit compte qu'elle était glacée,tremblotante. Sur son visage, le maquillage avait coulé et son rouge à lèvre carmin avait laissé place à des lèvres bleuie par le froid. Son chignon autrefois sophistiqué et élégant était maintenant trempé, et de longues mèches de cheveux se collaient sur son visage, lui donnant un aspect plus sauvage, tentateur.

Harry ne comprenait toujours pas ce qu'Alice voyait, mais il s'en fichait, chacun avait ses propres démons. Mais il était sur d'une chose, si il la laissait la, elle risquait de tomber malade et cela était inacceptable pour lui. Il ne savait pas pourquoi, mais il ressentait le besoin de la protégée, c'était plus fort que lui.

"Alice, tu es glacée, il faut qu'on rentre, viens...." murmura le jeune homme.

Mais Alice ne semblait pas le voir, elle avait toujours le même regard vague fixé sur un point imaginaire.

Alors Harry se pencha, passa son bras sous ses jambes et la souleva comme une princesse. La jeune fille ne pesait rien, elle semblait fragile ainsi au creux de ses bras. Harry ne savait pas vraiment ce qui lui prenait, cela n'avait jamais été son genre de jouer les chevalier servant, mais la, son instinct le poussait à agir, c'était plus fort que lui.

Resserrant sa prise sur la jeune fille, Harry rejoignit en de grande enjambée la véranda. Passant la porte, il déposa doucement la jeune fille dans le tas de couverture tout près de la .
Alice était plus pâle que jamais et tremblait de tous son corps.... 
Il fallait faire quelque chose, appeler les domestiques, un médecin, n'importe qui !

"S'il vous plait, venez ! J'ai besoin d'aide !" Cria-il paniqué

_ _ _ _________________ _ _ _

Naughty Boy ~:
 
Revenir en haut Aller en bas
 • ADMIN •  Habitant


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• ADMIN •
Habitant
MessageSujet: Re: Un peu de richesse n'a jamais tué personne. [PV Harry Haven]   Lun 4 Mai - 21:37

J'entendis Harry murmurer quelque chose, mais je n'en compris pas le sens, sa voix me semblait si lointaine. Et puis... J'étais comme hypnotisée par le regard de mon double enfantin. Elle me souriait en m'appelant et je ne savais pas ce qu'elle me voulait. J'avais déjà eu cette vision auparavant, mais je ne me souvenais plus à quelle occasion. Ces visions... J'aurais dû y être habituée à force, j'aurais dû savoir dès le départ qu'une petite fille ne pouvait pas être réellement dans mon jardin par ce temps, à cette heure-ci. Quelle heure était-il d'ailleurs ? Les minutes avaient filé à une vitesse folle.

C'est alors qu'Harry me souleva, rompant mon contact visuel avec la petite blonde, et me portant jusqu'à l'intérieur de la maison. Je réalisai à quel point j'étais engourdie, même lui ne parvenait plus à me réchauffer, il devait être aussi gelé que moi, ce qui n'était pas vraiment étonnant vu la température extérieure. Il m'avait débarrassé de ma vision, mais j'entendais encore sa petite voix m'appeler avec cet accent typiquement Londonien et ces intonations de princesse.

Alors que le bouclé me déposait parmi les couvertures de la véranda, je me mis à trembler sans pouvoir me contrôler. Je ne distinguais pas son visage distinctement, mais il avait l'air de paniquer.

"S'il-vous-plait, venez ! J'ai besoin d'aide !" s'écria-t-il, certainement dans l'espoir qu'une des domestiques l'entendent.

Avant qu'il ne puisse réitérer cet appel, je saisis sa main. Je ne voulais pas qu'elles viennent. Moins elles en sauraient, mieux je me porterais. J'avais encore une réputation à sauvegarder et ce n'était pas en les faisant venir pour qu'elles constatent mon état que ça allait se faire. Louise m'avait assez souvent traitée de menteuse quand j'étais enfant pour que je sache ce qu'elle pensait de mes histoires farfelues et des gens qui ne restaient pas à leur place. Et moi, riche héritière d'une famille de l'aristocratie anglaise, j'aurais dû m'estimer heureuse d'avoir la place qui était la mienne.

"Ne les appelle pas Harry, ça va aller, je vais bien." chuchotai-je en esquissant un semblant de sourire.

Je le voyais hésiter. Enfin il me semblait qu'il hésitait, mais avec ses longues mèches mouillées plaquées contre son visage, je n'en étais pas certaine. Espérant le persuader de ne pas demander de l'aide aux domestiques, je poursuivis d'une toute petite voix :

"Je te jure que ça va, aide-moi plutôt à me lever. Comme ça je pourrai nous trouver des serviettes et des vêtements secs."

Je n'étais pas certaine de tenir debout, mais j'étais censée être une lady, et quand on est une lady on est aimable, souriante, accueillante, serviable, bien mise et parfaite même pendant ses menstruations et que la douleur nous donne juste envie de nous rouler en boule dans un coin de nos grands lits et de ne parler à personne sous aucun prétexte.

_ _ _ _________________ _ _ _

Revenir en haut Aller en bas
 • MEMBRE •  Étudiant


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• MEMBRE •
Étudiant
MessageSujet: Re: Un peu de richesse n'a jamais tué personne. [PV Harry Haven]   Mar 5 Mai - 8:14

Au moment ou Harry voulu appeler une nouvelle fois, Alice lui saisie la main doucement, essayant de fixer un semblant de sourire sur son visage.

"Ne les appelle pas Harry, ça va aller, je vais bien." chuchota-telle. Harry sentait dans l'intonation de sa voix qu'elle était encore plus paniqué à l'idée qu'un de ses domestiques la voix dans cet état.

"Je te jure que ça va, aide-moi plutôt à me lever. Comme ça je pourrai nous trouver des serviettes et des vêtements secs."

Harry ne savait pas vraiment ce qu'il devait faire, Alice avait vraiment l'air en piteux état et son corps continuait de trembler... Il savait et elle aussi qu'elle n'était absolument pas en état de marcher.

"Bon d'accord je n'appelle personne, mais laisses moi m'occuper de toi..." souffla le jeune homme.

Aussitôt, sans attendre de réponse il saisie un plaid, l'enroula dedans et la reprit dans ses bras.
N'écoutant pas les protestations de la jeune fille, il rentra doucement dans la maison. Ses pas étaient étouffés par les tapis hors de prix. Il continuait de marcher, espérant de tout son cœur qu'il n'allait croisé personne. Allez expliquer pourquoi un voyou de bas étage comme lui portait dans ses bras la maîtresse de maison qui n'était autre qu'une Lady aristocrate... Harry n'avait pas vraiment envie de retourner faire de la prison, son séjour y avait été ...pour le moins mouvementé....

Essayent de se rappeler du chemin qu'il avait pu prendre, Harry tourna dans un couloir, puis fier de lui il arriva devant la porte de la salle de bain.

Une fois dans la pièce, il entreprit de faire couler un bain chaud pour Alice. 
Bon il n'allait pas la brusquer en la déshabillant, elle pourrait bien faire cela d'elle même, enfin il l’espérait. Mais il pouvait encore faire une chose pour elle.

Alice était maintenant appuyée contre la magnifique baignoire, son corps était toujours froid, elle tremblait encore un peu. Harry s'assit à ses cotés, puis la saisie doucement pour l'assoir sur ses genoux. Puis avec des mouvements lents et doux il parcouru du bout des doigts son cuir chevelu pour y ôter toute les barrettes qui faisaient encore tenir ses cheveux en un semblant de chignon.

Une fois que cela fut fait, il continua de masser son cuir chevelu, sans dire un mot.

Relevant la tête Harry vit leurs reflet dans le magnifique miroir. Alice était blottie au creux de ses bras, elle semblait être plus calme, rasserénée. Lui renvoyait une image forte, puissante, il n'avait vraiment pas l'habitude de ce genre de chose... Lui qui était tombé plus bas que terre protégeait maintenant une jeune fille fragile au creux de ses bras.

A cet instant, Alice ressemblait à une enfant, ses longs cheveux lâchés et son visage débarrassé de son maquillage. C'était comme ci toutes les choses qu'elle gardaient pour elle afin d'être la parfaite petite Lady aristocrate avaient ressurgies d'un coup. Elle semblait perdue, complètement  perdue.

Harry comprenait parfaitement cette situation. Pour une fois les rôles étaient inversés. Alors il fit la chose qu'il aurait tellement voulu qu'on fasse pour lui. 

Il la serra dans ses bras.

_ _ _ _________________ _ _ _

Naughty Boy ~:
 
Revenir en haut Aller en bas
 • ADMIN •  Habitant


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• ADMIN •
Habitant
MessageSujet: Re: Un peu de richesse n'a jamais tué personne. [PV Harry Haven]   Mar 5 Mai - 21:00

Il hésita encore avant de murmurer :

"Bon d'accord je n'appelle personne, mais laisse-moi m'occuper de toi..."

Sans attendre le moindre de signe de ma part, il me souleva à nouveau. Je lui avais simplement demandé de me relever, pas de me couvrir avec un plaid et de me porter je ne savais où dans la maison. Pourtant c'est ce qu'il fit.

"Harry..." tentai-je de protester, "Harry je peux marcher !"

Cela n'eut aucun effet. Peut-être n'entendait-il pas ma voix, toutefois je ne voulais pas parler plus fort alors qu'il essayait de se faire discret dans les longs corridors. J'allais lui indiquer son chemin, mais le temps que je réagisse, il avait déjà trouvé la salle de bain. Une fois à l'intérieur il me déposa enfin et je resserrai la couverture autour de mes épaules pendant qu'il faisait couler de l'eau chaude dans la baignoire. J'allais lui faire remarquer que je voulais simplement me sécher et me changer quand il m'attira sur ses genoux.

Lentement il retira les épingles qui restaient dans mes cheveux. J'avais dû en perdre avec la pluie... Tant pis, je n'allais pas pleurer pour ça. Tandis qu'il continuait à me masser la tête, je me laissais totalement aller. Il n'y avait plus de petite Alice en robe de princesse ici. Juste lui et moi. Ce qui était largement suffisant.

J'avais laissé tomber le masque et j'espérais que je ne le regretterais pas. Je risquais de me prendre le revers de mes actions à la figure à tout moment. En y pensant, j'espérais que cela n'irait pas trop loin.

Tout à coup, sans savoir ce qui l'avait pris, je sentis les bras d'Harry se resserrer autour de moi et je constatai d'un coup d’œil dans le miroir qu'il avait enfoui son visage dans mes cheveux. Enfin si l'on pouvait encore appeler ça des cheveux. Alors que mon corps reprenait une température et une couleur normale, mes vêtements me collaient à la peau et je rêvais d'enfiler un pull chaud et surtout... Sec.

"Mmmh Harry ?"

Lui aussi était trempé. Encore. Il devait avoir un problème avec la pluie en fait. Peut-être que ses vêtements étaient secs depuis qu'Amanda les avait récupérés. J'aurais dû me lever et aller me changer pour aller les lui chercher. Mais j'avais peur qu'il se vexe si je partais subitement.

"Harry, je crois qu'il y a des serviettes dans ce placard." soufflai-je.

Je restai encore quelques secondes immobiles avant de me lever, passant machinalement la main dans ses cheveux et abandonnant le plaid sur ses genoux. Les serviettes étaient bien là où je le pensais. Je retins un petit sourire en pensant que c'était la salle de bain pour les invités, mais que jusqu'à ce jour nous ne nous en étions jamais servies avec Abigail. Nous n'en avions pas le besoin : je ne connaissais personne et elle préférait aller chez les autres plutôt que de les inviter chez nous. J'en tendis une au bouclé avant de commencer à sécher mes longues mèches. Puis je réalisai que l'eau coulait toujours.

"Tu devrais... Couper l'eau. Je reviens."

A peine avais-je prononcé ces mots que je sortais de la pièce. Je n'arrivais pas à comprendre comment mon organisme pouvait passer d'un état si lamentable à celui-ci, acceptable, en quelques instants. Un long soupir m'échappa et je rejoignis ma chambre, ou ce qui s'approchait plutôt d'une suite. J'étais seule dans cet espace silencieux et étrangement, cela m'apaisa un peu plus. Il faisait toujours chaud dans ces pièces, les domestiques savaient que je préférais des températures élevées.

Et puis j'appréciais de me retrouver seule avec mes pensées. Qu'est-ce qui m'avait pris de le laisser m'embrasser ? Je devais avouer qu'il était charmant, bon peut-être même plus que cela. Le seul détail que je ne pouvais décemment pas laisser de côté, c'était qui il était. Harry Haven. Comment en était-il arrivé à salir son nom, et aussi celui de ses parents ? Sans cela, je ne me serais certainement pas torturé les méninges.

Après avoir fini de sécher mes cheveux, j'entrepris de me changer, choisissant une tenue plus chaude que celle que je portais auparavant. Nous étions au printemps, mais j'avais pu constater qu'il faisait tout de même frais. Je finis en nattant mes cheveux. Cela faisait plusieurs minutes que j'avais laissé Harry, mais une Lady peut se faire attendre, alors qu'importe ? Surtout qu'avant de retourner le voir il fallait que j'aille voir si je pouvais récupérer ses vêtements.

_ _ _ _________________ _ _ _

Revenir en haut Aller en bas
 • MEMBRE •  Étudiant


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• MEMBRE •
Étudiant
MessageSujet: Re: Un peu de richesse n'a jamais tué personne. [PV Harry Haven]   Mer 6 Mai - 14:25

Harry entendait les paroles d'Alice mais il ne l'écoutait plus. Il restait collé à elle, ne sachant plus vraiment qui il voulait réconforter.
Au bout d'un moment, Harry comprit vaguement que la jeune fille était aller chercher des serviettes, revenant les bras chargés, elle lui en tendit une et avait séchés ses longues mèches détrempées. Harry était toujours en boule au coté de la baignoire. Alice avait maintenant disparue.
Sans réfléchir le bouclé se leva, coupa le robinet de la baignoire qui coulait toujours et passant sa main sur le miroir pour en essuyer la vapeur d'eau, il observa son reflet.

L'image que celui-ci lui renvoyait était celle d'un jeune homme, seul, définitivement seul. Harry était rongé par l'amertume, sans cesse son passé le rattrapait et ruinait toutes ses chances de futur. D'abord ses parents , ensuite Alice qui d'autre allait encore le repousser ? 

Harry n'avait toujours connu que sa.... une solitude foudroyante. Bien sur il avait eu un nombre incalculable d'aventure,mais sous ses ars de séducteurs, il ne recherchait qu'un peu de chaleurs humaine. Mais la, Harry ne pouvait plus supporter ce fardeau, il voulait se laver de toutes ses fautes, ses péchés.

Il voulait enfin être accepté, comprit, il voulait une vie normale, mais surtout, il voulait être aimer.

Debout devant la glace, Harry commença à ôter un à un ses habits, ils collaient à son corps et faisaient un bruit spongieux en tombant sur le sol.

Une fois nu, il passa sa main dans ses cheveux, les rabattants en arrière. Il se sentait sale, comme ci ses péchés avaient noircis sont âme.  Mais il restait du bon en lui, il le savait, il devait juste se nettoyer, purifier son âme.
Le bouclé n'avait jamais été croyant, alors il se lava de la seule manière qu'il connaissait.

Tourné vers la baignoire, le jeune homme plongea la jambe dans l'eau brulante. Retenant un gémissement, Harry s'immergea complètement dans la baignoire. L'eau rendait sa vision trouble, sous l'eau, tous les sons étaient étouffés, Harry avait l'impression d'être enveloppé dans une bulle qui le coupait du monde extérieur.

Le jeune homme resta sous l'eau jusqu’à ce que le manque d'air lui brule les poumons, de petites bulles s’échappaient de sa bouche.

N'y tenant plus, le bouclé se rassit dans la baignoire, inspirant une grande goulée d'air frais.

La chaleur de l'eau avait rendue sa peau écarlate, fripant le bout de ses doigts. Hors, pour le jeune homme, ce n'était pas suffisant.
Il attrapa une savonnette et entreprit de se savonner entièrement. Ses mouvement étaient brusques, violents. Ses ongles lui écorchaient la peau mais il s'en fichait. Seul comptait cette horrible sensation de noirceur, il voulait s'en débarrasser.
Laissant tomber la savonnette, Harry continuait ses mouvements, il était comme en transe.

Quand l'eau fut froide, Harry ouvrit la bonde, roulé en boule, il observa l'eau rougie s'écouler doucement....

_ _ _ _________________ _ _ _

Naughty Boy ~:
 
Revenir en haut Aller en bas
 • ADMIN •  Habitant


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• ADMIN •
Habitant
MessageSujet: Re: Un peu de richesse n'a jamais tué personne. [PV Harry Haven]   Jeu 27 Aoû - 9:58

Lorsque je revins dans la salle de bain, il n'y avait aucune trace de présence humaine à première vue. Seulement, je remarquai le tas de vêtements au sol. Il n'avait décemment pas pu sortir de la pièce sans eux, ou alors il était vraiment sans gène. Toutefois, alors que j'avançais dans la pièce je trouvai Harry allongé dans la baignoire. Enfin roulé en boule comme un petit chat terrifié. Il n'y avait plus d'eau. Juste... Quelques traces d'eau rougie. C'est en voyant toutes les marques sur le corps du bouclé que je commençai à me sentir mal.

"Harry ?" appelai-je doucement, "Qu'est-ce qui s'est passé ?"

J'imaginais assez bien ce qu'il avait pu faire, mais je voulais une réponse, n'importe quoi. Un signe de vie. Une raison pour ne pas appeler les domestiques qui poseraient certainement trop de questions.

Finalement, j'attrapai la serviette que j'avais posée là un peu plus tôt et je rentrai dans la baignoire pour pouvoir l'envelopper dedans : il avait l'air de grelotter. Il était quasiment dans le même état que moi tout à l'heure. Si on oubliait toutes ces marques et ces plaies sur sa peau.

Une autre question me brûlait les lèvres : pourquoi ? Pourquoi avoir fait ça alors que je n'étais partie que quelques minutes ? Je n'osais même pas le toucher plus que nécessaire, de peur de lui faire mal.

Je décidai d'attendre encore un peu avant d'appeler Miss Amanda et je m'assis sur le bord de la baignoire en continuant de lui parler de tout et de rien.

Spoiler:
 

_ _ _ _________________ _ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un peu de richesse n'a jamais tué personne. [PV Harry Haven]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un peu de richesse n'a jamais tué personne. [PV Harry Haven]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Un ptit RP n'a jamais tué personne...non?
» Sleon la Minustah, l'insecurite est liee a la richesse
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» Le partage de la richesse aux USA
» "Je n’ai jamais été membre d’aucun parti politique"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• CRÉE TA VIE ::  :: Habitations :: Demeure des Berkeley-