• CRÉE TA VIE
Coucou :D
Viens nous rejoindre, on se donne rendez-vous sur la chat box !
Et si tu es nouveau, n'hésite pas à nous rejoindre !! :)

Hello !
Welcome there !
You're on a french website, but you can contact us at the "Guest Part" we can speak English, German or Spanish :)



Partagez | .
 

 Les jeunes de nos jours.. [ PV Zoé Swith ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 • ADMIN •  Personnel lycée


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• ADMIN •
Personnel lycée
MessageSujet: Les jeunes de nos jours.. [ PV Zoé Swith ]   Mer 26 Sep - 20:38

Un coeur de plomb. Une tête lourde. Un esprit tourmenté... Je n'arrivais pas à dormir. Ça m'était égal, car depuis plusieurs semaines, je manquais tant de sommeil que j'étais cerné, et je me disais au fond que moi que jamais cela ne pourrait être pire. Je ressemblais à un zombie.

Debout à quatre heures du matin. Je coiffe mes cheveux en arrière et, avec une conscience de plomb, jette un regard rapide au dessin que j'ai gravé sur le miroir. Je prends l'anti-cerne dans le réfrigérateur - oui, on doit le conserver là - et en applique une couche généreuse. Je manque de m'écraser sur le sol. Je me sens con, con cerné aussi. J'enfile en vitesse un jean noir, des bottes montantes noires et un tee-shirt simple. Je sors sans manteau, mais je mets quand même des gants, autant parce-que j'ai froid aux mains que parce-que j'ai envie de cacher les dessins qu'il y a dessus.

Je marchai d'abord vers le bar du coin, mais changeai vite d'avis : la racaille qui bombait ce pub n'avait rien d'attirant. En supposant qu'il y aurait aussi des pintes au café de St Azur, je retournai vers ma VolksWagen - ou ce qu'il restait de ma voiture un peu trop vieille. En même temps, c'était ma mère qui me l'avait léguée, et comme je peinais déjà à payer mon loyer, songer à une nouvelle voiture était impensable. En roulant un peu trop vite phares éteints, j’atteins tout de même St Azur en un seul morceau. Mon intention n'était pas de me soûler mais de me réveiller un peu.

Je commandai une Krombacher - si il n'y en avait pas eu, je me serais énervé - et m'affalai sur une chaise de métal froid. Dehors, il faisait glacial, et voir un nuage de fumée sortir de la bouche des gens me donnait l'impression de sentir leur haleine fétide de là où j'étais. Le problème, c'est que j'avais moi aussi l'impression de puer de la gueule. Un serveur bien portant me tira de mes pensées en me servant ma bière. Je le remerciai d'un signe de tête, et attendais qu'il parte. Cependant il ne le fit pas, il me fixait bizarrement. Je lui rendit ce regard froid dans les yeux avant de me rendre compte que mon gant avait un peu glissé et que la svastika gribouillée sur mon avant bras était visible. Gêné, je la cachai et le serveur, choqué, rejoint le bar en me jetant des regards tueurs. La bière glacée me fit frissonner, je crevais de froid. La fraîcheur du breuvage fut la chose qui m'empêcha d'en boire plus qu'une bouteille.

Ensuite, je renonçai à quitter la ville et passai ma fin de matinée au cinéma, seul, à ma gaver de pop-corn et à regarder des navets phénoménaux. Croyez-moi, l'ennui et la pire chose qui puisse vous arriver... En sortant de là, je n'étais évidemment plus bon à rien. Il fallait que je prenne l'air, il fallait que je respire, sinon, j'aurais l'impression de crever. Je demandai à une vieille passante dans la soixantaine où je pourrais trouver un endroit calme dans cette ville, elle m'indiqua le Ruisseau de Milines, que j'eus un mal fou à trouver d'ailleurs, mais qui me permit de me passer la figure à l'eau. N'écoutant plus que la nature, je m'assis là. Et j'attendis.

_ _ _ _________________ _ _ _

présentation ♣️ liens ♣️ rps

OTTO HEINRICH GÜNSCHE
« Wollt ihr mich sehen, so schließt die Augen. Wollt ihr mich hören, so lauscht dem Wind... Wollt ihr mich sehen, schaut in die Sterne. Wollt ihr mich hören, kommt an den Fluss. »

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
 • ADMIN •  Lycée


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• ADMIN •
Lycée
MessageSujet: Re: Les jeunes de nos jours.. [ PV Zoé Swith ]   Jeu 27 Sep - 19:41

Un bruissement peu sonore ce fit entendre. Qu'est ce que c'était. Quand je reconnus mon téléphone, j'ouvrais les yeux et sautais de mon lit. Je ne voulais surtout pas déranger Alex qui dormait surment encore. J'attrapais tout les jeans qui me tombaient dans les mains, et fouillaient un peu partout. Le petit appareil enfin trouver je l'attrapais et m'asseyais sur le sol froid de ma chambre. Je regardais l'appelle. "Numéro Caché". Je croyais vraiment que j'allais m'énerver. Ces gens qui appellaient les autres juste pour les déranger me mettais vraiment en colère. Sachant que le sommeil ne reviendrait pas, je me levais et m'approcher de la fenêtre. Je l'ouvrais rapidement, et sortait ma tête au dehors. Ca va. Il ne faisait pas trop froid. Je la refermais et attrappais un short et un T-shirt. M'habillant le plus vite possible, en atteignant la porte, et en mettant une chaussette. Je prenais la première paire de chaussure qui me tombait sous la main, et sortait sur le seuil de notre "maison". Maintenant que j'y pensais, j'avais l'air d'un vrai clown. Je portais un débardeur rouge et vert en guise de haut. Un shirt bleu. Des chaussures mal mise. Une sauquette, et une chaussette qui montait presque jusqu'au genou. Je réfléchissais un instant. Quand je fus certaine que le riducule n'avait jamais tuer personne, je me mis en marche, les mains dans les poches. J'attrapais mes écouteurs, et mettais une musique dansante en route. Passant devant quelques magasins, je pensais déjà à ce que je voudrais pour mon anniversaire. Je m'arrêtais devant une boutique de vêtement. Comme une idiote, je restais devant la vitrine en mode "ouahhhh !" , mais sans bruit. Une magnifique robe rouge à paillette se dressait devant moi. Des bretelles fine servait à accrocher cette merveille. Je secouais la tête. Il fallait vraiment que j'arrête de rêver. Je savais que j'étais riche, mais mon père ne me laisserait jamais acheter une telle robe. Je repris donc ma route.

Les yeux dans le vide, je ne remarquais même pas que je mettais assez éloigner de la ville. Mais je reconnus bien vite cette endroit magnifique qu'était le Ruisseau de Milines. Je passais par un autre chemin. Grimpant par dessus une petite barrière, je sautais dans l'herbe fraîche. Je soufflais un instant, les yeux clos. En les réouvrant, je pus remarquer un jeune homme assis près du cours d'eau. Il avait l'air de profiter de son instant, comme moi je le faisais souvent. Mais, c'était vraiment trop dur pour moi, de laisser quelqu'un tout seul, et en plus de cela, dans le silence total. En trotinnant, je le rejoins assez vite. J'agitais la main pour lui dire bonjour. Pourtant, je n'étais pas sûr qu'il m'ai vu. Vite fait, j'attrapais mon glosse pour faire un peu plus "propre", et m'en mettais délicatement sur les lèvres. J'adorais par être correct devant les gens que je rencontrais. Je retournais vers lui, mais cette fois m'approchais un peu plus. Je me plontais à côté de lui, et lui disais :

- Heii ! Je souris : Ca va ?
Revenir en haut Aller en bas
 • ADMIN •  Personnel lycée


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• ADMIN •
Personnel lycée
MessageSujet: Re: Les jeunes de nos jours.. [ PV Zoé Swith ]   Mer 3 Oct - 17:42

J'écoutais les oiseaux, j'écoutais la nature. Rien d'autre ne m'importait. Là, en ce moment même, je me suis dit que si je voyais un humain, je lui dirais « mais dégage, connard, tu vois pas que tu me fais chier ? ». Ou une autre phrase un peu plus choquante à laquelle je pensais mais que je n'aurais pas le courage de sortir. Et lorsque je vis une fille, ou ce qui y ressemblait là à me faire des grands signes, je fis royalement semblant de ne pas la voir. En fait, je ne savais pas trop si c'était une fille puisque je ne regardais même pas. Mais lorsque je la vis entrer en mouvement, puis s'arrêter puis trottiner, je me sentis prêt à hurler la phrase à laquelle j'avais pensé plus tôt. Je pris mon courage à deux mains et juste lorsque qu'elle vint se poster à côté de moi ( j'étais maintenant certain que c'était une fille ) j'ouvris la bouche pour parler. A la place, aucun son ne sortit de ma bouche, par contre de la sienne...

- Heii ! Ça va ?

Je sentis ma tête lourde comme si elle était faite de pierres. J'eus un mal fou à la lever pour fixer la fille droit dans les yeux. Alors je fis une chose totalement inattendue : je souris.

- Heuu. Ouais. On peut dire ça. C'quoi ton nom ?

Je ne savais pas quoi dire, et c'était la seule chose que mon cerveau avait réussi à tirer de cette rencontre. C'est seulement à ce moment que je fixais mon interlocutrice.
Elle était vêtue de façon... Ridicule, certes, mais ce style "je ne me la pète pas" ma plaisait plutôt. C'était la première fois depuis des mois que je rencontrais quelqu'un de modeste. C'était peut-être pour ça que j'avais souri.

Ma sympathie allait trop loin : je lui fis signe de s'asseoir. En fait, c'était peut-être aussi parce que j'avais la flemme de lever la tête plus longtemps. Je me rendis alors compte d'un horrible tic qui se remarquerait sûrement : je n'arrêtais pas de fixer mon bras droit, pour vérifier si le gant était toujours bien mis mais aussi parce que j'avais une terrible envie de le lever et de hurler " Heil ! ". Au fond de moi, je me trouvais stupide. Personne ne remarquerait ça, il faudrait que j'arrête de stresser pour rien. En attendant sa réponse, je vis tout de même que la fille fixait mon bras droit tout comme moi.

_ _ _ _________________ _ _ _

présentation ♣️ liens ♣️ rps

OTTO HEINRICH GÜNSCHE
« Wollt ihr mich sehen, so schließt die Augen. Wollt ihr mich hören, so lauscht dem Wind... Wollt ihr mich sehen, schaut in die Sterne. Wollt ihr mich hören, kommt an den Fluss. »

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
 • ADMIN •  Lycée


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• ADMIN •
Lycée
MessageSujet: Re: Les jeunes de nos jours.. [ PV Zoé Swith ]   Mer 3 Oct - 23:10

- Heuu. Ouais. On peut dire ça. C'quoi ton nom ?

Il m'avait sourit et m'avait parler. Alors je ne désespérer pas tant que ça. Il était donc un minimum sociale et pas trop renfermer. De toute façon avec moi on était jamais timide. J'adorais rigoler avec les gens, alors la timiditée... Ouste ! Je lui rendis son sourrire, en encore plus "joyeux". Tout à coup, d'un geste rapide il m'indiqua le sol. Je compris assez vite que j'avais le droit de me joindre à lui. Je m'asseyais donc à ses côtés, comme toute autre personne tel que moi aurait fait. Ca changeait des gens de mon lycée que je connais déjà tous par coeur. Mais il m'en restais à connaître encore mieux.... Axel... Bon je devais vraiment arrêter de penser à ce mec. Je glissais mes mains dans mes cheveux comme je le faisais souvent. Puis je me ponchais en arrière, afin de m'allonger dans l'herbe fraiche. Je poussais un soupir content et répondit d'une voix chaleureuse et enjouée :

- Je m'appelle Zoé. Zoé Swith et toi ?

Je reagardais alors son bras. Plus précisement sa main. Il avait l'air d'avoir un sacrée tic, à y jeter un coup d'oeil toutes les trois seconde. Mais ce que je remarquais surtout, était les quelques bout de lignes que j'arrivais à voir. Je me rendis soudain compte qu'il portait des gants. Moi qui était en short je n'avais presque pas froid, et lui il portait des gants. Cela était étrange mais vu que l'on ne se connaissait pas, je préférais ne pas lui demander des choses trop insdiscrette même malgré mon audace de d'habitude. Je lui dis simplement, en lui montrant sa main d'un petit coup de tête vers la gauche :

- J'imagine que si tu mets des gants c'est pour cacher quelques choses. Puis en rigolant presque je continuais : T'en fais pas, ch'suis pas de la police j'te demanderais pas ce qu'il y a la dessous.

Je fermais les yeux et remettais ma tête dans l'herbe. Allongé sur le dos, et les jambes mi-croisé, j'attendais la réponse qui me permettrais de connaître son nom.
Revenir en haut Aller en bas
 • ADMIN •  Personnel lycée


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• ADMIN •
Personnel lycée
MessageSujet: Re: Les jeunes de nos jours.. [ PV Zoé Swith ]   Jeu 4 Oct - 15:31

A côté de moi, la jeune fille s'allongea. Elle soupira chaleureusement et me lâcha :

- Je m'appelle Zoé. Zoé Swith et toi ?

Je m’apprêtais à lui répondre de manière simple quand son regard fixé sur mon bras me dérangea vraiment. Elle semblait étonnée, pourtant, on ne voyait rien.

- J'imagine que si tu mets des gants c'est pour cacher quelques choses. T'en fais pas, ch'suis pas de la police j'te demanderais pas ce qu'il y a la dessous.

Mon coeur se serra. Chaque personne que je rencontrais remarquait ce qui se trouvait en dessous de mes gants. Elle aussi finirait par le voir, même si je ne lui disais rien. Elle le découvrirait quand mon gant glisserait. Mon regard fut tout à coup plus froid que jamais. J'eus un frisson et regardais les nuages filer dans le ciel. Comment pouvait-elle porter un short par un temps pareil ? Il faut dire que je suis carrément frileux.

Alors qu'elle se recouchait dans l'herbe, je me demandais comment on pouvait être si à l'aise avec des gens que l'on connaît à peine. Quoique je savais très bien pourquoi je me sentais mal en présence d'inconnus, et même si personne ne savait vraiment, je me surpris à penser que j'en avais marre de faire fuir tout le monde à cause de ce que j'étais simplement devenu. Après, je me suis dit de ne plus jamais dessiner de croix gammées à l'indélébile sur mes mains même si je m'ennuie à mourir et que c'est irrésistible. Le geste de main qui sert à faire ce dessin est simplement devenu une obsession.

Je me souvins alors que je devais répondre. Que m'avait-elle demandé encore ? Mon nom... Mais que dire de sa deuxième phrase ?

- Mon nom est Otto Günsche.

Je fis une pause pour réfléchir et lâchai :

- Ya rien de grave là en dessous. Disons que c'est juste... Pas des sigles "peace and love" quoi.

Je souris et attendis sa réponse.

_ _ _ _________________ _ _ _

présentation ♣️ liens ♣️ rps

OTTO HEINRICH GÜNSCHE
« Wollt ihr mich sehen, so schließt die Augen. Wollt ihr mich hören, so lauscht dem Wind... Wollt ihr mich sehen, schaut in die Sterne. Wollt ihr mich hören, kommt an den Fluss. »

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
 • ADMIN •  Lycée


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• ADMIN •
Lycée
MessageSujet: Re: Les jeunes de nos jours.. [ PV Zoé Swith ]   Jeu 4 Oct - 19:46



- Mon nom est Otto Günsche.

C'était chou comme nom. Je devinais donc qu'il avait peut être des origines allemandes.

- Ya rien de grave là en dessous. Disons que c'est juste... Pas des sigles "peace and love" quoi.

Je souris ne voulant pas lui en demander plus. Je regardais alors son physique. C'est marrant d'habitude c'était la première que je faisais. Mais là, j'avais complétement oublié. L'une des choses qui se remarquait le plus était ses beaux yeux bleus. Il était d'une couleur magnifique. J'adorais le bleu. Quand à ses cheveux, ils allaient parfaitement avec le reste. Blonds, ils avaient l'air assez soigner. Otto était assez fort. Même dans une position tel qu'il était, on voyait bien qu'il ne devait pas être petit mais plutôt grand.
Je lui souris de nouveau. Vite, vite, vite. Je réfléchissais à quelques choses qui pourrait relancer la conversation. Moi qui était d'habitude sans attente pour laisser ma bouche s'exprimait toute seule, je coinçais un peu, en ce moment. Etait-ce par le fait que ce mec parraissait plus âger que ceux que je connaissais d'habitude ? Je n'en avais aucune idée. Je regardais donc devant moi. Un gros silence régnait. Il fallait vite que je fasses quelques choses. Alors que je réfléchissais grandement, un grand "COUUUAC", me passa au dessus de la tête. Je poussais un cri de surprise en me relevant, les mains sur la tête. Je glissais finalement dans l'herbe et me retrouver à quatre pattes sur le sol. Je m'écrasais par terre. Relevant la tête pour regarder le ciel, je criais au passage :

- Fichu mouette ! Goëland ! Ou... n'importe quoi !

Je grogais de mécontenement. Cette saleté de volatile m'avait déconcentrer et m'avait bien ridiculiser. La dernière raison m'emportais peu, mais je détestais être déranger dans ces conditions quand je réfléchissais !
Revenir en haut Aller en bas
 • ADMIN •  Personnel lycée


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• ADMIN •
Personnel lycée
MessageSujet: Re: Les jeunes de nos jours.. [ PV Zoé Swith ]   Sam 6 Oct - 10:27

Alors qu'un silence régnait tout à coup et que l'on se lançait des sourires gênés, j'écoutais simplement la nature. J'en oubliais presque à la fin la présence à côté de moi, qui était plutôt discrète. J'aimais ça. Je tournai la tête vers Zoé, qui me regarda elle aussi, puis sembla réfléchir longuement. La nature se tut et plus personne ne passa sur le chemin. Comme si le mon nous écoutait.
J'entendis à peine un cri strident, celui d'un oiseau, remarquais-je. Sorti de mes pensées, je tournai la tête et vis ma nouvelle rencontre debout les mains sur la tête, un air surpris. Puis elle s'écrasa sur le sol, se releva et s'écria :

- Fichu mouette ! Goëland ! Ou... n'importe quoi !

Zoé bouillonnait. Je souris et me retins de rire pour ne pas la ridiculiser, car je ne voulais pas qu'elle le prenne mal. Je me contentai de mettre une main calme sur son épaule et de lâcher :

- C'était une mouette.

Je souris de nouveau et me rendis compte que je mourais de faim. J'avais envie de marcher aussi. J'avais chaud, et je détestais ça. Ces saloperies de gants... Je n'avais qu'une envie, c'est de les arracher et de les jeter dans l'eau, n'ayant tout à coup plus honte de ce que j'étais. Je me retins. Comme d'habitude. Un jour, je n'arriverais plus à me retenir. Je clamerai haut et fort ce que je suis devenu.

_ _ _ _________________ _ _ _

présentation ♣️ liens ♣️ rps

OTTO HEINRICH GÜNSCHE
« Wollt ihr mich sehen, so schließt die Augen. Wollt ihr mich hören, so lauscht dem Wind... Wollt ihr mich sehen, schaut in die Sterne. Wollt ihr mich hören, kommt an den Fluss. »

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
 • ADMIN •  Lycée


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• ADMIN •
Lycée
MessageSujet: Re: Les jeunes de nos jours.. [ PV Zoé Swith ]   Sam 6 Oct - 13:32




D'un geste doux, il me posa la main sur l'épaule :

-C'était une mouette.

Je le regardais. Même si il ne rigolait pas, je voyais bien qu'il trouvait la situation commique. J'émis donc un petit gloussement, et me relevais. Retirant l'herbe se trouvant sur mes manches. Je lui adresser un sourir. J'attrapais un élastique accrocher à mon poignet, et me fit un rapide chignant, comme je les aimais. Je réfléchissais à quelques choses que l'on pourrait faire. La main sous le menton, et les sourcils froncer. Soudain, un éclair d'idée me parcouru. Le silence de la nature pouvait être agréable mais la musique d'un iPod pouvait l'être aussi.

Je prenais le petit objet dans ma main. Je fis défiler les dizains de chanson, en cherchant une qui serait pas mal. Je vis un titre assez connu. Pour rigoler, je mis "Quand la musique est bonne" de Jean Jacques Golman. Je montais le volume, et retirer les écouteurs. Quand la musique ce mit en marche, je me sentis dans mon état principal. La gentille folie ! Je fis un énorme sourir à Otto, et commençais à danser. Finalement, j'attrapais mon ami par les mains, et le relever assez vite. Je m'accrocher bien à lui, et le faisait tout au temps danser. Je rigolais bien, mais j'espèrais que ça ne le dérange pas trop de faire ce que moi je faisais tout les jours.

Quand la musique fut terminer, je le lachais, et m'affaler dans l'herbe. Je soufflais. Quel amusement. J'avais beau avoir dix sept ans, je restais une vraie gosse. Mais bon, il fallait mieux profiter de sa jeunesse que me disait mes potes. Je levais tout de même la tête, et disait en rigolant à Otto :

-Tu vois, avec moi, c'est ça tout les jours !

Je fermais un instant les yeux pour profiter. Cela faisait un bien fou. Puis après quelques seconde, je reportais mon attention sur Otto, et lui disait gentillement :

-Tu veux faire quoi maintenant ?

Je lui souris, et reposais ma tête sur l'herbe en attendant sa réponse...


Revenir en haut Aller en bas
 • ADMIN •  Personnel lycée


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• ADMIN •
Personnel lycée
MessageSujet: Re: Les jeunes de nos jours.. [ PV Zoé Swith ]   Sam 6 Oct - 14:00

Zoé se leva. Moi, le flemmard, je restais assis. J'avais trop chaud pour bouger. Fixant de nouveau le vide, je ne me rendis pas compte que la jeune fille avait sorti un Ipod et passait des musiques. Après, lorsque je le vis, je fis semblant de rien. Elle avait bien le droit d'écouter un peu de musique surtout que je n'étais pas très bavard. Mais Zoé retira les écouteurs et me lança un énorme sourire, commençant à danser.

Je reconnus tout de suite Jean Jacques Goldman, parce-que je n'aimais pas ses chansons, mais ici, c'était différent. Car la jeune fille me releva, m'entraîna en avant et s'accrocha à moi. L'étonnement dut se lire sur mon visage mais je souris et me laissais entraîner. Et contre toute attente, un sentiment perdu se réveilla en moi : l'amusement. Zoé riait elle aussi. C'était comme irréel.

La chanson prit fin et nous nous lâchâmes. Mon amie tomba dans l'herbe et souffla, épuisée. Je fis de même en souriant.

-Tu vois, avec moi, c'est ça tout les jours !

Elle ajouta gentiment :

-Tu veux faire quoi maintenant ?

Ce que je voulais faire ? Je ne le savais pas. Ce que j'avais ressenti était comme nouveau pour moi, tellement je ne l'avais plus vécu depuis longtemps. Je n'avais pas envie non plus de rentrer chez moi, tant l'ennui me tuait...

- Je boufferais bien un truc. Pas toi ?

Je souris et attendis sa réponse.

_ _ _ _________________ _ _ _

présentation ♣️ liens ♣️ rps

OTTO HEINRICH GÜNSCHE
« Wollt ihr mich sehen, so schließt die Augen. Wollt ihr mich hören, so lauscht dem Wind... Wollt ihr mich sehen, schaut in die Sterne. Wollt ihr mich hören, kommt an den Fluss. »

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
 • ADMIN •  Lycée


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• ADMIN •
Lycée
MessageSujet: Re: Les jeunes de nos jours.. [ PV Zoé Swith ]   Sam 6 Oct - 17:57





- Je boufferais bien un truc. Pas toi ?

Je regardais mon ventre. Il cria alors famine. Faisant de drole de bruit, je levais les sourcils. Je souries amusée, et reportait mon attention sur Otto qui devait surment attendre une réponse. J'ouvris la bouche, et lui disait :

-Pourquoi pas. En plus, mon ventre va sûrement s'énerver si je ne lui donne rien à manger !

Je me relevais éssoufler. Je me demandais alors quelques choses. Pour une fois, je devais parraître sérieuse. Est-ce que si Alex nous voyais, serait-il prit de jalousie ? Je n'en savais rien. Nos parents se connaissaient assez bien, et c'était grâce à ça que j'avais découvert mec ce formidable. Mais je ne saivais pas si il ne ressentait rien pour moi, ou bien si il cachait vraiment bien son jeu. Je soufflais. J'avais la chance de vivre dans la même maison que lui, et je n'essayais même pas de me rapprocher de lui. Un frisson me parcouru alors. Si Otto n'avait pas été là, je penses que j'aurais exploser en sanglot. Moi si fière de rigoler, triste que j'étais en ce moment. Maintenant que j'y pensais, je ressentais de l'amour pour lui, mais il me rendait tout aussi triste....

Bref. Je re-souries, pour faire comme si de rien n'était. Je regardais mon ami. D'un signe de tête, je lui indiquais la sortie de cette grande espace remplie d'herbe et d'eau. Comme pour me rassurer moi même, je lui attrapais le bras et commençais à marcher. Je ne connaissais pas vraiment ce mec, mais quelques choses faisaient que j'avais confiance en lui. Et puis sa présence me rendait contente. Je m'arrêtais soudain. Quel nourrriture avait-il envie de manger ? Je ne lui avais même pas demander :

-Mais dit moi. Que voudrais-tu manger mon cher ?



[ H.RP : Tu me dis si tu veux que je change quelques choses ^^ ]



Revenir en haut Aller en bas
 • ADMIN •  Personnel lycée


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• ADMIN •
Personnel lycée
MessageSujet: Re: Les jeunes de nos jours.. [ PV Zoé Swith ]   Sam 6 Oct - 18:25

-Pourquoi pas. En plus, mon ventre va sûrement s'énerver si je ne lui donne rien à manger !

J'esquissais un léger sourire. Je me demandais si la jeune fille était comme ça avec tout le monde ou si on avait eu un "feeling". Dans tous les cas, une chose cassa ma bonne humeur. Je savais que cette amitié ne durerait pas si je montrais à Zoé ce qu'il y avait en dessous de mes gants. Tandis que je pensais à ça, je remarquais que celle-ci avait soudain pris l'air sérieux. Elle essayait de le cacher, mais je vis que quelque-chose la troublait. Il faut croire que j'étais fort pour interpréter les expressions du visage. Mon amie me sourit comme pour faire semblant de rien.

Nous marchions lorsqu'elle m'attrapa le bras. Je ne me sentis pas gêné de me balader avec une fille de dix-sept ou dix-huit ans ( je ne savais même pas quel âge elle avait ) . Car je savais que ce geste était fait pour la rassurer. Le silence régnait de nouveau lorsqu'elle me demanda :

-Mais dit moi. Que voudrais-tu manger mon cher ?

Je n'en avais aucune idée, du moment que je mangeais ! En matière de nourriture, j'avais des goûts assez spéciaux donc je n'étais pas sûr que ça plaise à Zoé. Les jeunes ont pas trop de goûts en matière de nourriture. Ou alors c'est moi qui ait des goûts de merde. Allez savoir. Je répondis simplement :

- J'sais pas... J'ai des goûts bizarres en matière de bouffe. Je mangerais bien une choucroute. Comme d'habitude quoi.

J'émis un gloussement. Il régnait une bonne ambiance entre nous.

Comme mon tic me l'obligeait, je fixais de nouveau mon bras droit. Là, mon coeur se mit à battre à tout rompre. M'ayant agrippé le bras, Zoé avait tout naturellement choisi le droit. Je vis ma manche relevée. Mon gant ne recouvrait que la première partie de mon avant bras. Les autres dessins étaient parfaitement visibles sur ma peau blanche. Sachant que tout était fini pour moi, j'attendis le coup fatal, c'est à dire le choc d'une jeune fille "innocente" pour moi lorsqu'elle verrait cela. Mon coeur se serra. « C'est le prix à payer », pensais-je.

_ _ _ _________________ _ _ _

présentation ♣️ liens ♣️ rps

OTTO HEINRICH GÜNSCHE
« Wollt ihr mich sehen, so schließt die Augen. Wollt ihr mich hören, so lauscht dem Wind... Wollt ihr mich sehen, schaut in die Sterne. Wollt ihr mich hören, kommt an den Fluss. »

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
 • ADMIN •  Lycée


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• ADMIN •
Lycée
MessageSujet: Re: Les jeunes de nos jours.. [ PV Zoé Swith ]   Sam 6 Oct - 19:26




- J'sais pas... J'ai des goûts bizarres en matière de bouffe. Je mangerais bien une choucroute. Comme d'habitude quoi.

Aller c'était partit pour une choucroute ! Ca faisait un bout que j'en avais pas manger. Ca changerait un peu des repas bizarrement préparer que j'essayais souvent de faire. Après tout, le changement faisait du bien. Et puis manger en campagnie de quelqu'un que j'appréciais en dehors de l'école sera marrant. Je ressouris. Profitant de la vie. Je compris alors qu'il fallait que j'arrête de penser à Alex. Me concentrer sur le reste. Quel bonheur. Rien ne pourait gâcher cette bonne humeur...

Je surpris encore une fois Otto regardait son bras. Je rigolais intérrieurement, mais de quoi avait-il peur voyons ? Soudain, mon sourir disparu. Je me sentis comme toute molle. Je passais une mèche derrière mon oreille. Est-ce ce que s'était ce que je croyais ? NON !! Ca ne se pouvait pas ! Je tromblais un peu. Quelques dessins. Des dessins mal aimer. Il en avait peur. Moi aussi. Une boule dans ma gorge. Me mentait-il depuis tout à l'heure ? Je devais respecter le choix, de ses croyances et de ses idées. Mais il m'avait parru si.... Si gentil. Je n'aurais jamais penser cela.

Je ne bougeais pas. Tout ce que je fis fut un pas en arrière. Mais, je ne savais pas quoi dire. Cela me parraissait assez horrible, mais aucun mot ne pouvait décrire ce que je ressentais. Tout ce que j'apprenais aujourd'hui, toute les pensées que j'avais me rendait folle. Folle de tristesse surtout. Je reculais encore. Cette fois ci, mon pas trop grand me fit glisser dans la boue. Dans un autre cas, j'aurais sûrement rigoler, mais là, tout ce que je fis fus gémir de douleur. Le sol me parraissait dur. Il ne m'avait rien dit. Il aurait mieux fait. Je détestais le mensonge. Je n'osais plus lui faire confiance...


Revenir en haut Aller en bas
 • ADMIN •  Personnel lycée


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• ADMIN •
Personnel lycée
MessageSujet: Re: Les jeunes de nos jours.. [ PV Zoé Swith ]   Sam 6 Oct - 19:46

J'avais imaginé une situation de choc. Et je l'avais eue. Zoé qui riait avait posé son regard sur mon bras et avait pris un certain temps à assimiler ce qui y était dessiné. Maintenant, elle reculait, les yeux grand ouverts. Elle tomba. Elle gémit.

J'avais l'impression que c'était le pire sentiment que l'on pouvait ressentir. Cette impression d'avoir trahi la confiance de quelqu'un, cette impression d'être tellement stupide que l'on se dégoûte soi-même. J'étais peut-être plus choqué que la jeune fille couchée devant moi. Mon coeur se serra tellement fort que j'avais l'impression qu'une main crochue me le tordait en tous sens. J'avais mal au ventre et je sentis une profonde douleur dans tout mon corps. Pourtant, j'avais prédit une mauvaise réaction. Qui aurait réagit de façon normale face à cela ? Moi même n'arrivais pas à assimiler les évènements.

Je voulus dire que j'étais désolé. Je voulus parler, dire quelque-chose, mais j'en fus tout simplement incapable. Peut-être parce-que toute parole serait inutile. Le mal était fait depuis longtemps. Et, comme si depuis des années ma peine s'était accumulée, je sentis une larme couler sur ma joue. Je n'avais plus pleuré depuis des mois. Je me sentais si mal. Je ne voulais qu'une chose, éclater en sanglots. Mais je ne le pouvais pas. J'avais choisi mon destin. Mon destin était le mal.

Plusieurs larmes coulèrent. Plus j'essayais de les retenir, plus elles abondaient. Je regardais droit devant moi, je n'avais toujours pas bougé depuis que Zoé avait reculé. Je sentis mes jambes lourdes. Mon corps lourd. Un horrible mal de tête me prit. Je voulus m'effondrer et mourir. Mais je ne le pouvais pas. Je ne le pouvais pas. Mon destin était le mal.

- Le mal est mon destin...

J'avais chuchoté ces mots. Je me retournai doucement et partis lentement. Sans me retourner.

_ _ _ _________________ _ _ _

présentation ♣️ liens ♣️ rps

OTTO HEINRICH GÜNSCHE
« Wollt ihr mich sehen, so schließt die Augen. Wollt ihr mich hören, so lauscht dem Wind... Wollt ihr mich sehen, schaut in die Sterne. Wollt ihr mich hören, kommt an den Fluss. »

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
 • ADMIN •  Lycée


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• ADMIN •
Lycée
MessageSujet: Re: Les jeunes de nos jours.. [ PV Zoé Swith ]   Sam 6 Oct - 20:10




Je me forçais alors à le regarder. Je vis alors quelques choses que je ne m'attendais pas. Il pleurait. Lui, qui m'avait mentie à propos de tout ça, il pleurait. Les larmes roulant sur ses joues, étaient de vrai larme. Tout comme les miennes. Je me surpris donc à pleurer. Pleurer pour quoi ? Je ne savais pas vraiment. Tant de question sans réponse. Avait-il voulu me faire de la peine en me mentant ? Ou bien avait-il voulu préserver sans secret pour ne pas que je le prenne aussi mal que maintenant ? J'hoptais pour la deuxième solution. Cette phrase brisa alors les larmes :

- Le mal est mon destin...

Ses paroles éveillèrent en moi un sentiment étranger. Non !! Otto était mon ami, je ne pouvais pas le laisser comme ça. Dans cette état de solitude permanante. Pas maintenant que je le connaissais. Je le vis alors partir. Mon coeur en prit un coup. Décider et triste. Les larmes au yeux, et ma vue flou. Je partis à courrir vers Otto. Je criais alors un gros :

-NONNNNNN !!!

Et quand, je fus assez près de lui. Je pris mon élan et lui sautais sur le dos. Je le sentis tomber avec moi. Je me remis à pleurer. Je m'accrochais durment à son cou. Je ne voulais pas le laisser partir comme ça. Car je savais que sinon, jamais plus je ne le reverrais. Plaçant ma tête dans son cou, je restais comme ça. M'agrippant de toute mes forces. Si il partait, il fallait qu'il revienne quelques fois. Mais si je le laissais partir sans rien faire maintenant, il ne reviandrait jamais....




Revenir en haut Aller en bas
 • ADMIN •  Personnel lycée


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• ADMIN •
Personnel lycée
MessageSujet: Re: Les jeunes de nos jours.. [ PV Zoé Swith ]   Sam 6 Oct - 20:24

-NONNNNNN !!!

Un écho. Un écho que j'entendis à peine. Ma décision était prise. Et quelque chose que je savais déjà s'était encore certifié : j'étais destiné à passer ma vie dans la tristesse et la solitude. C'est pour cela d'ailleurs que ces dessins s'étaient retrouvés sur ma main. A cause de ça. Simplement.
J'avais presque oublié la jeune fille que j'avais blessée, celle que j'entendis courir derrière moi. Car je devais l'oublier, sinon, je resterais triste comme ça toute ma vie. Et ce ne serait pas bon.

Puis je sentis un poids, sur mon dos, qui me renversa. Ma tête claqua contre le sol dur et la douleur se fit sentir. Car je n'avais pas su me protéger avec mes mains. Mes membres étaient trop lourds. Mon poignet se tordit sous moi et m'arracha un cri de douleur. J'éclatais en sanglots. Je n'en pouvais plus. Je vouais mourir. C'était tout ce que je demandais.

Mon coeur battait la chamade, j'ai cru qu'il allait s'arrêter à moment où à un autre. Zoé s'accrocha à mon cou et y déposa sa tête. Je ne pouvais pas. Je voulais marcher vers la route. Je me l'étais promis, mais c'était arrivé trop vite. A la dixième personne que je blesserais, je devrais mettre fin à mes jours. Il y avait eu le barman du matin, et il y avait eu elle. La dixième. Maintenant, je ne pouvais plus bouger, et je mouillais le sol de mes larmes. Je sentais aussi celles de Zoé sur mon tee-shirt. Je fermais les yeux. La douleur était insoutenable.

_ _ _ _________________ _ _ _

présentation ♣️ liens ♣️ rps

OTTO HEINRICH GÜNSCHE
« Wollt ihr mich sehen, so schließt die Augen. Wollt ihr mich hören, so lauscht dem Wind... Wollt ihr mich sehen, schaut in die Sterne. Wollt ihr mich hören, kommt an den Fluss. »

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
 • ADMIN •  Lycée


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• ADMIN •
Lycée
MessageSujet: Re: Les jeunes de nos jours.. [ PV Zoé Swith ]   Sam 6 Oct - 20:45




Je restais là sans bouger. Tout ce que j'entendis était les sanglots de Otto. Je ne voulais pas vraiment le faire pleurer, mais je ne voulais pas non plus qu'il parte. Il restait peut être un moyen. Mais j'avais peur de l'essayer. Je regardais plus bas. Le vent s'était lever. La rivère enfler un peu plus à chaque minutes. Je déglutissais. Allait-il me sauver ? Ou préférerait-il partir ? Je fermais les yeux. Et... Le lachais. Je me donnais un petite impulsion sur le côté, et me laisser aller. Après tout, rien ne m'en empéchait. Je n'avais aucune idée des sentiments qu'Alex éprouvait pour moi. Et toute ces cachoteries me rendaient folle. Je souris. Puis faisait la grimace quand je sentis un rocher passait sous mon dos. J'avais attrossement mal, mais je continuais à rouler sans m'arrêter. Je pris alors un dernière souffle. Je penses que dans d'autre condition j'aurais crier. Crier comme une abrutie. Mais la c'était différent. J'étais seurène...

Je fus alors projeter en l'air. Pas très haut bien sûr. Cela ne dépassa pas les un mètre, mais je fis tout de même un petit saut. C'est alors que mon sang se figea. J'eus l'impression que un par un, mes muscles mourraient dans d'atroce souffrance. Je me rendis soudain compte de mon erreur. Pourquoi faut-il toujours que l'on s'en rende compte après avoir fait la bêtise ? Ma tête se givra litérallement quand elle rentra elle aussi en comptact avec le liquide.

Et oui. Je venais de me jeter dans la rivière. Et à présent seul Otto pouvait me sauver d'une mort casi certaine....




Revenir en haut Aller en bas
 • ADMIN •  Personnel lycée


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• ADMIN •
Personnel lycée
MessageSujet: Re: Les jeunes de nos jours.. [ PV Zoé Swith ]   Sam 6 Oct - 21:08

Le poids me quitta. Directement, j'enlevais mes bras d'en-dessous de mon corps. Le douleur me figea directement. Mes gants étaient restés sous mon buste, déchirés. De ma main jusque mon avant bras, c'était entièrement couvert de croix droites et bien dessinées... Avec... Passion.

J'avais mal partout. Je ne voulais pas me lever. Je ne voulais plus bouger. Je restai immobile un moment. Je respirais. Je ne pleurais plus. Je commençais à assumer ma connerie. Je fermais les yeux, puis les ouvrit. Je me rendis compte de ma position. Puis, je me remémorai chaque moment que je venais tout juste de vivre, de toute l'horreur que j'avais ressentie. Je pris une profonde inspiration et tournai la tête vers l'endroit où elle fut attirée. Le bord de la rivière.

Je vis quelque-chose tomber. Une forme... Non. Un... Un corps. Ce corps. Le corps qui avait quitté le mien il y a tout juste deux minutes. C'était un rêve. C'était impossible. J'avais ressenti de la joie, puis j'avais pleuré. Deux choses impossibles chez moi. J'avais rencontré une fille joyeuse avec qui j'avais dansé puis qui s'était jetée dans l'eau à cause de moi. Je rêvais. Aussi épouvantable que le vie puisse être, ce n'était pas possible.

Mon coeur se serra comme il savait le faire. Je grimaçais de douleur et me relevais. Car ce n'était pas un rêve. J'en avais la preuve. Je m'approchai du bord. Tout juste quand mon pied toucha le dernier centimètre carré de terre, la tête de Zoé s'engouffra dans l'eau. Elle me regardait, avec le regret qui se lisait dans ses yeux. Je m'arrêtai et regardais.

Je revécus en détail chaque moment. J'avais « Quand la musique est bonne » de Jean Jacques Goldman en tête. La danse, les regards. Le contact. Les rires. Puis la douleur, les pleurs. L'horreur. Et peut-être... La mort. Une mort que je pouvais empêcher mais... Pourquoi le ferais-je ? C'était insensé. Mais la vie était insensée, tout autant que cette rencontre. Tout autant que cette histoire.

Je plongeai souplement dans la rivière. Le contact avec le liquide glacé me fit du bien. Mes mains gelaient et m'empêchaient de nager correctement, mais peu importait. Je risquais ma vie pour l'illogique. Je nageais vite, très vite. Je vis ma cible. Je fonçais vers elle et l'attrapai à toutes mains. Je tremblais mais parvint à la tenir contre moi. La douleurs aux poignets était épouvantable et lorsque j'atteignis la rive, je posais Zoé sur la terre. Moi, je n'avais simplement plus la force de remonter. Je voulais toujours mourir, et c'était le bon moment.

_ _ _ _________________ _ _ _

présentation ♣️ liens ♣️ rps

OTTO HEINRICH GÜNSCHE
« Wollt ihr mich sehen, so schließt die Augen. Wollt ihr mich hören, so lauscht dem Wind... Wollt ihr mich sehen, schaut in die Sterne. Wollt ihr mich hören, kommt an den Fluss. »

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
 • ADMIN •  Lycée


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• ADMIN •
Lycée
MessageSujet: Re: Les jeunes de nos jours.. [ PV Zoé Swith ]   Sam 6 Oct - 21:29





Je sentis quelqu'un de fort m'attrapper. Me serrer. Me sauver.... Il avait tout fait. Qu'est ce que je ressentais ! Non... Il m'avait fait pleurer cela ne se pouvait pas. Enfin ma tête sortit de l'eau. Je pus respirer à plein poumon. J'avais toujours les yeux clos. Toujours coller à moi, j'avais l'impression d'avoir chaud. Il m'avait donc sauver. Après tout ce que moi aussi je lui avais fait endurer. Je l'avais fait pleurer quand il avait vu mon expretion après que ses gants soit tomber. Puis je l'avais fait souffrir sans le faire exprès quand je lui avais sauté dessus. Son gémissement de douleur m'avait directement figer.

Je recrachais une grande gorgée d'eau. J'étais complétement claquer. Mes muscles me faisait un mal de chien. Mon humeur joyeuse avait disparu. Mais une drôle d'envie me monter au coeur. Je n'arrivais pourtant pas à la retenir. Je mettais ma main sur mes yeux. Le vent me fouettais gentiellement. Pourtant, j'avais l'impression qu'il me gifflait. C'est comme si, il ne voulait pas que je fasse quelques choses. J'ouvris alors les yeux. Submerger pas quelques choses d'inconnu. Je me mettais alors à genou. Je fixais Otto. Etrangement je le regardais chaleureusement. Puis je ne pus resister. Je bondis en avant, et passant mon bras autour de son cou, j'approchais rapidement mon visage du sien...
Revenir en haut Aller en bas
 • ADMIN •  Personnel lycée


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• ADMIN •
Personnel lycée
MessageSujet: Re: Les jeunes de nos jours.. [ PV Zoé Swith ]   Sam 6 Oct - 21:43

Je sentis son regard sur moi. Mais il n'était pas lourd. Il était chaleureux et agréable. A la place du froid de la rivière, une certaine chaleur morale était en moi. Je savais que si je restais comme ça, je crèverais comme un porc comme Jack dans Titanic. Je vis vaguement Zoé se redresser et se mettre sur ses genoux. Mais le reste, je ne le vis pas venir.

Très rapidement, elle approcha sa tête de la mienne. Elle hésita un instant, puis posa ses lèvres sur les miennes. Un long frisson me parcourut. Je ne pouvais pas la repousser, j'en étais simplement incapable. Mais je ne pouvais pas faire ça, c'était impossible. Je n'avais cependant pas la tête à réfléchir, je souffrais tellement que le moindre geste de tendresse qui me passerait sous le nez serait à attraper.

Nous nous séparâmes d'un coup, sans brutalité. Je la fixais droit dans les yeux. Ne se rendait-elle pas compte du monstre qu'elle venait d'embrasser ? Ou peut-être était-ce simplement une façon de me remercier... Même si j'avais envie de l'engueuler comme une gamine pour son saut dans la rivière, je n'en eus pas le courage. Je m'extrais avec quelques grimaces de douleur de la rivière glaciale et m'assis à côté d'elle.

_ _ _ _________________ _ _ _

présentation ♣️ liens ♣️ rps

OTTO HEINRICH GÜNSCHE
« Wollt ihr mich sehen, so schließt die Augen. Wollt ihr mich hören, so lauscht dem Wind... Wollt ihr mich sehen, schaut in die Sterne. Wollt ihr mich hören, kommt an den Fluss. »

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
 • ADMIN •  Lycée


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• ADMIN •
Lycée
MessageSujet: Re: Les jeunes de nos jours.. [ PV Zoé Swith ]   Sam 6 Oct - 21:58





J'hésitais un instant. Et dans toute la délicater possible, poser mes lèvres sur les siennes. On restait comme ça un moment. Moi une main derrière son cou et l'autre se tenant dans l'herbe. Je me sentis alors heureuse. Le vent avait comme faibli, et j'avais la vague impression d'avoir chaud. On ne pouvait pas dire que ce mec embrassait mal...

Puis, on se sépara. J'avais soudain l'impression de rougir. Je venais de faire en même pas deux heures ce que je voulais faire avec Alex depuis presque deux ans. Alex... Pourquoi avais-je fait cela ? J'aimais Alex non ? Je ne savais plus où j'en étais. Le sourir délicieux d'Otto me perçait. Je me secouais la tête. Il ne fallait pas que je penses à ça maintenant. Surtout que mon ami ne savait rien de ce mec que j'aimais.

Il remonta dans l'herbe. Puis s'assit à côté de moi. Je me demandais alors si ça l'avait déranger de m'embrasser. Ou bien si il avait trouver ça bien. Mais bon, ce n'est pas vraiment une question qui se pose. Je m'approchais moi aussi un peu, et lui demandait tout bas :

- Est-ce que... Est-ce que tu vas repartir ?....

Ma question avait été très timide. Bizarrement cela ne me ressemblait pas...



Revenir en haut Aller en bas
 • ADMIN •  Personnel lycée


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• ADMIN •
Personnel lycée
MessageSujet: Re: Les jeunes de nos jours.. [ PV Zoé Swith ]   Dim 7 Oct - 13:42

- Est-ce que... Est-ce que tu vas repartir ?....

Ce fut plus fort que moi. Même si cette question me faisait un peu mal au coeur car oui, j'étais obligé de partir.

- Non non... Je vais laisser ma baraque en plan à Valen City et je vais dormir ici dehors !

Je souris, un sourire en coin comme je savais les faire. J'avais l'impression d'avoir du mal à sourire tant la scène d'il y a à peine une heure me paraissait loin. Je gloussais puis repris :

- Je plaisante. Je ne peux pas rester. Mais ce n'est pas pour autant que je ne reviendrai jamais à St Azur... J'viendrai boire une pinte ici d'temps en temps... I'z'ont d'la Krombacher.

Je souris de nouveau, savourant la chaleur du coucher de soleil, ainsi que sa beauté. Mon mal de tête était presque parti bien que je me réveillerais demain avec les poignets en compote et un énorme hématome au menton. J'étais déjà cerné...
Mais qu'importait. La vie est déjà assez dure pour se soucier de cela... J'avais encore envie, il y a à peine une minute, de mettre fin à mes jours en cognant volontairement mes membres contre le bord de la rivière pour ne plus pouvoir les bouger et me noyer.

Mais il fallait que je vive encore un peu. Ne fus-ce que pour boire une dernière Krombacher et bouffer une dernière choucroute, conduire une dernière fois ma vieille Volks Wagen comme un chauffard. Dessiner une dernière croix gammée sur mon bras et en graver une, à côté des cinq autres, sur le bois de mon miroir. Je ne voulais pas mourir.



_ _ _ _________________ _ _ _

présentation ♣️ liens ♣️ rps

OTTO HEINRICH GÜNSCHE
« Wollt ihr mich sehen, so schließt die Augen. Wollt ihr mich hören, so lauscht dem Wind... Wollt ihr mich sehen, schaut in die Sterne. Wollt ihr mich hören, kommt an den Fluss. »

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
 • ADMIN •  Lycée


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• ADMIN •
Lycée
MessageSujet: Re: Les jeunes de nos jours.. [ PV Zoé Swith ]   Dim 7 Oct - 14:04




- Non non... Je vais laisser ma baraque en plan à Valen City et je vais dormir ici dehors !

Je rigolais. Ca serait marrant n'empêche. Il dormirait dehors, mais... Il aurait surment froid. Quoique pas sûr.

- Je plaisante. Je ne peux pas rester. Mais ce n'est pas pour autant que je ne reviendrai jamais à St Azur... J'viendrai boire une pinte ici d'temps en temps... I'z'ont d'la Krombacher.

Dommage. A ce que je vois, il aimait assez cette sorte d'alcool. Je souriais. Cela avait été une sacrée journée. Au début j'avais rencontrer un mec timide et gentil. Je l'avais ensuite prit pour un.... "méchant". Et finalement, je l'avais embrasser. Frissonante, je me rendais soudain compte que je creuvais de froid. J'enroulais mes bras autour de mes genoux pour empêcher ma chaleur de partir. Je regardais alors Otto. Est-ce que je l'aimais ou bien est-ce que j'avais voulu le remercier ? a vrai dire, je n'en avais aucune idée. Mais je ferais tout pour qu'Alex n'apprenne rien de ce moment.

Je me tournais alors vers mon ami. Un brin d'herbe était coller sur son visage. Je rigoler, cela lui donner un drole d'air. Je me rapprocher de lui. La langue sur le côté comme si je réfléchissais, je levais la main et lui disait :

-Attend. Bouge pas, t'as un morceau d'herbe sur ta tronche.

J'enlevais délicatement la tige verte. Je souriais fière de moi. Puis rapidement. J'attrapais une touffe d'herbe se trouvant sous ma main, et lui étaler sur la figure. Prise d'une crise de fourrire, je dus mettre mon bras sur mon ventre tellement que je riais. D'une voix ironique et joueuse je lui disais :

- Bah voilà ! Maintenant t'es parfait !




Revenir en haut Aller en bas
 • ADMIN •  Personnel lycée


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• ADMIN •
Personnel lycée
MessageSujet: Re: Les jeunes de nos jours.. [ PV Zoé Swith ]   Dim 7 Oct - 14:16

-Attend. Bouge pas, t'as un morceau d'herbe sur ta tronche.

Je me retournai puis la laissais faire. Je souris puis entendis le bruit de l'herbe qu'on arrache. Zoé m'étala une touffe d'herbe sur la figure et éclata de rire. Je fis de même, nous ne pouvions plus nous arrêter de rire. D'une voix ironique, elle me lâcha :

- Bah voilà ! Maintenant t'es parfait !

Je ris encore plus, me levai et m'accroupis près de l'eau. J'y passais ma figure puis en fis éclabousser une grosse partie sur Zoé. J'éclatais encore de rire et lui collais une fleur sur sa tronche mouillée.

- Eh bien, tu devrais participer à un concours de beauté ma chère !

J'arrêtai de rire et pensais à ce que j'allais faire. Je ne voulais pas m'ennuyer chez moi. Mais je ne pouvais pas rester ici, là... Avec une fille de dix-sept ans... Il faudrait que je m'achète une Xbox. En plus, dans Call of Duty, on sait se mettre du côté allemand si on veut. Ca me défoulerait...

_ _ _ _________________ _ _ _

présentation ♣️ liens ♣️ rps

OTTO HEINRICH GÜNSCHE
« Wollt ihr mich sehen, so schließt die Augen. Wollt ihr mich hören, so lauscht dem Wind... Wollt ihr mich sehen, schaut in die Sterne. Wollt ihr mich hören, kommt an den Fluss. »

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
 • ADMIN •  Lycée


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• ADMIN •
Lycée
MessageSujet: Re: Les jeunes de nos jours.. [ PV Zoé Swith ]   Dim 7 Oct - 14:50




On rigolait tout les deux de bon coeur. Je le vis aller près de l'eau pour se nettoyer la figure. C'était étrange car j'avais le préssentiment qu'il allait faire une bêtise. Comme par hasard, j'avais raison. Il m'envoya une petite vague d'eau sur la figure. Puis attrapa vite fait une fleur qu'il me colla sur le visage.

- Eh bien, tu devrais participer à un concours de beauté ma chère !

Ahahah ! Je rigolais. Et pourquoi pas ? J'étais parfaite non ? Mais non je déconne. Je souriais. Puis d'un petit coup de main, je retirais la fleur qui cachait un de mes yeux. Etait-il chatouilleux ? Je le saurais tout de suite. Je prenais mon élan, et sans prévenir, encore une fois, je lui sautais dessus. Cette fois un peu plus gentiment. J'attrappais ses poignets avec une main. Puis avec l'autre, je me mis à lui faire des guillis sur le ventre. Je ne savais pas vraiment si il rigolait vu que c'était surtout moi que l'en entendait. Les gens qui passaient devait nous prendre pour des vrais fous...

Revenir en haut Aller en bas
 • ADMIN •  Personnel lycée


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• ADMIN •
Personnel lycée
MessageSujet: Re: Les jeunes de nos jours.. [ PV Zoé Swith ]   Dim 7 Oct - 15:12

Zoé bondit sur moi et m'agrippa les poignets. Puis elle me chatouilla le ventre. Alors, les chatouilles, c'était bien la chose que je ne supportais pas. J'étais incontrôlable lorsque l'on me chatouillait, j'étais fou furieux, même mort de rire.
Je me débattis comme un fou en riant, repoussant mon amie du mieux que je pouvais et lui rendant ses "guillis". Je riais comme un gamin, comme quand j'avais dix-sept ans, comme quand j'étais un mec normal.

Un peu plus haut, des gens nous regardaient avec des yeux ronds. Je pensais que, non seulement ils devaient nous prendre pour des dingues, mais en plus, ils me fixaient avec insistance, en particulier mon bras droit. Là j'eus une réaction différente : je m'en fichais. J'étais fier de mes dessins, ils étaient trop bien faits, je parie qu'eux, ils auraient même pas réussi à faire une svastika droite et proportionnelle sans règle ni rapporteur.

Je riais aussi intérieurement. Mon côté sadique se faisait de plus en plus sentir. Pas avec Zoé bien sûr. Mais plus le temps passait, plus je constatais que ma gêne d'être néonazi disparaissait. Sauf quand je blessais les gens. Mais en général, j'étais mort de rire en voyant les gens me regarder avec des yeux de merlans frits.

Là, je n'en pouvais plus des chatouilles, j'étais horriblement sensible. Je dis donc entre deux éclats de rire :

- ARRÊÊTE ! Ch'ten prie !!



_ _ _ _________________ _ _ _

présentation ♣️ liens ♣️ rps

OTTO HEINRICH GÜNSCHE
« Wollt ihr mich sehen, so schließt die Augen. Wollt ihr mich hören, so lauscht dem Wind... Wollt ihr mich sehen, schaut in die Sterne. Wollt ihr mich hören, kommt an den Fluss. »

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Les jeunes de nos jours.. [ PV Zoé Swith ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les jeunes de nos jours.. [ PV Zoé Swith ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Ces jeunes de nos jours! [PV Dara K.]
» Les 100 premiers jours du gouvernement vus par...
» Les 100 premiers jours du president Preval vus par les media
» Recherche universitaire; jeunes haitiens demandés
» Haïti-Manifestation: Des jeunes prennent la rue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• CRÉE TA VIE :: Ancienne version ( rps )-