• CRÉE TA VIE
Coucou :D
Viens nous rejoindre, on se donne rendez-vous sur la chat box !
Et si tu es nouveau, n'hésite pas à nous rejoindre !! :)

Hello !
Welcome there !
You're on a french website, but you can contact us at the "Guest Part" we can speak English, German or Spanish :)



Partagez | .
 

 Pourquoi aujourd'hui ? [P.V Anouck Caladheil]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 • CO-FONDATRICE •  Personnel lycée


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• CO-FONDATRICE •
Personnel lycée
MessageSujet: Pourquoi aujourd'hui ? [P.V Anouck Caladheil]   Sam 24 Nov - 11:00



Dans le cœur le bruit des chaussures sur le parquet. Le bruit du ballons sur le sol. L'odeur de la salle. Le petit bruit du swich. Les entrainements, les matchs ou tu te bats. Les rires les larmes. Les nouvelles rencontres. Le basket c'est ca.


Ce matin, je me levais avec une certaine envie de me défouler. Et quoi de mieux pour cela, qu'une bonne partie de basket au gymnase ? Pour me rassurer, je courus chercher mes clés. Elle étaient là ! Étant presque professeur de sport au lycée, j'avais les clés du gymnases même le week-end et les jours fériés. Je m'en servait un peu à mes fins personnelles, mais ce n'est écrit nulle partique c'est interdit, donc, d'une certaine façon, sa ne l'est pas. Après avoir pris une rapide douche, et m'être habillé, je me rendis au gymnase. Le parking était encore vide a cette heure, ce qui rendait l'aspect de ma sublime voiture de sport encore plus délectable. Aaaahhh ! Ce que j'aimais cette nouvelle voiture ! Tout fier, je m'engageas vers le gymnase.

Enfin, je pouvais commencer. Le ballon dans les mains, je commenças par des dribles. J'entendais déjà le bruit des chaussures grinçant contre le parquet. Ce bruit si familier qui faisait toute la magie de l'instant. Un peu près deux tours, pour l'échauffement, disons. Après ces deux tours de terrain, j'attaquais les choses sérieuses. Les dribles se firent plus rapides, avec des virages, des légés sauts en hauteurs quelques fois... Jusqu’au panier. Je n'eus évidement aucun problème pour marquer, j'étais seul. Quel dommage que mon cousin n'ait pas put venir ici avec moi ! Je devais pourtant faire avec. Bref, je vais passer un peu tous les détails. Je dus bien passer deux heures à sauter, courir dans tous les sens sans ne jamais stopper que pour aller boire. Après cette intense séance, évidement... Vous devez imaginer l'odeur de mes vêtements. Et même la mienne ! Je pris alors une bonne douche, me changeas. Mais alors que j'étais sur le point de rentrer chez moi, je vis apparaitre dans le couloir une silhouette que je reconnus : Anouck, professeur de français. Pourquoi fallait-elle qu'elle soit ici, juste aujourd'hui, le même jour que moi ? Je dois avouer... Je voulais de l'action, maintenant. Alors, simplement, au lieu de passer mon chemin sans rien dire, je l'interpela :

« Madame Caladhiel ! Quelle surprise de vous voir ici ! »

Je ne la connaissais pas beaucoup, juste assez pour être sûr que cela n'était pas un plaisir pour même de me voir là. Et c'était tant mieux, puisque c'est réciproque !

_ _ _ _________________ _ _ _

• Ian Mikealson •


Revenir en haut Aller en bas
 • MEMBRE •  Personnel lycée


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• MEMBRE •
Personnel lycée
MessageSujet: Re: Pourquoi aujourd'hui ? [P.V Anouck Caladheil]   Dim 25 Nov - 13:36

Driiiiiing. Je sursautais et manquais de tomber du lit en entendant le téléphone sonner. Je m'emmêlais les pieds dans la couverture et courait das la pièce d'à côté mais le temps de dire Allo, l'autre personne au bout du fil avait déjà raccroché. Je soupirai et m'enroulais sous ma couette. Les yeux fermés, sentant que le sommeil ne reviendrait pas, je me levai et allais dans la salle de bain. Je tournai les yeux vers l'horloge qui ne cessait de faire tic-tac. 9h15. Je baillai à m'en décrocher la mâchoire.

Je me frottais les yeux avant de me débarbouiller à l'eau gelée. Une fois les idées en place je me faisais griller des tartines tout en m'habillant. Jean, t-shirt, gros pull. Une fois rassasiée, je passais prendre mes clés et mon portable avant de sortir en fermant la porte à double tour. Dans les marches, je revins sur mes pas et remontais. Ne quittant pas mes chaussures je marchais à pas de velours jusqu'à la chambre d'Olana et lui faisait un bisou sur le front avant de ressortir cette fois-ci pour de bon. Je passais devant ma voiture sans m'arrêter et continuais tout droit.

Je n'avais pas de destination précise, j'avais juste besoin de me changer les idées. Je passais devant le Lycée Zurty où j'enseignais le français à des élèves de la Seconde à la Terminale. Puis, le gymnase apparut derrière les bâtiments scolaires. Une seule voiture était garée dans la parking, un coupé sport ne pouvant passée inaperçue. Je la reconnus sur le champ. C'était celle du prof de Sport, Mr Collins. M'approchant de la grande porte qui menait à la salle de Sport, je la poussais légèrement et y passais la tête. Erwan Collins faisait des dribbles et des paniers, seul dans la pièce.

« Madame Caladhiel ! Quelle surprise de vous voir ici ! »

Je haussai les épaules et entrai. Nous ne nous apprécions pas beaucoup, mais entre prof, nous devions bien faire preuve d'un peu d'amitié entre nous malgré quelques tensions qui régnaient entre certains... Je levai la main pour le saluer avant de fixer son ballon orange. Il avait cesser de jouer avec et c'était approché de moi. Nous ne nous connaissions pas beaucoup, néanmoins je lui accordais un sourire forcé. Puis je lui dis d'une voix un peu endormie :

« Oui, j'avais envie de marcher, de me défouler... Et vous que faites vous ici de si bon matin ? »


[ PS : Tu pourrais me filer le code par MP de la fiche où tu as écrit ton RP ? (: ]

_ _ _ _________________ _ _ _

ANOUCK CALADHIEL

Revenir en haut Aller en bas
 • CO-FONDATRICE •  Personnel lycée


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• CO-FONDATRICE •
Personnel lycée
MessageSujet: Re: Pourquoi aujourd'hui ? [P.V Anouck Caladheil]   Sam 1 Déc - 17:30



Anouck prit un air peu ravi, mais pris tout de même la peine -et qu'elle peine- de me répondre. En attendant la fin de sa réplique, je m'adossas au mur, et fourra mes mains dans les poches de mon jean.

« Oui, j'avais envie de marcher, de me défouler... Et vous que faites vous ici de si bon matin ? »

Une envie de se défouler... Nous étions donc là pour les mêmes raisons ! Je répondis donc d'un air naturel, mais qui exhibait gravement mon français que je voulais parfait.

« Oh ! Je suis navré, je pensais que mes raisons étaient évidentes... Au fait, ce sont un peu près les mêmes motivations que vous qui m'ont menées jusqu’à ce gymnase. »

J'eu un sourire en coin en remarquant que mon tee-shirt était reste sur mon épaule. Lorsque je prenais ma douche, j'aimais à garder ma peau à l'air. J'avais tout de même mis un bas, faut pas exagéré. Mais je n'éprouvais aucun complexe à me balader ainsi. Même par une saison des plus fraiches, je n'avais absolument pas froid.

« Alors ! Quoi de neuf du côté de chez vous ? »

Je souriais encore. De plus en plus, je remarquais. Je n'avais aucune envie de savoir ce qu'elle pensait de la politique, ou des voyages. Ni même ce qu'elle avait apprit de nouveau, ces temps-ci. Mais il fallait bien engager une conversation, non ? Et je n'avais qu'une moyenne envie que ce soit elle qui s’y engage, allez savoir pourquoi. Toujours en attendant sa réponce, je ma recoiffas d'une main. Mes cheveux blonds étaient en désordre, et, bien qu'un rapide coup de ma main sur eux ne fut pas un effet fatal, je me sentais bien mieux.





[C'est complètement nul, désolé xD. Pour ma fiche, je te l'envoie, mais évite de l'envoyer à trop de monde, la fille qui me l'a fait risque de pas être trop contente sinon :)]

_ _ _ _________________ _ _ _

• Ian Mikealson •


Revenir en haut Aller en bas
 • MEMBRE •  Personnel lycée


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• MEMBRE •
Personnel lycée
MessageSujet: Re: Pourquoi aujourd'hui ? [P.V Anouck Caladheil]   Sam 1 Déc - 19:11

PS > Je ne l'envoie à personne, juste pour moi, ça va ? (:

_ _ _ _________________ _ _ _

ANOUCK CALADHIEL

Revenir en haut Aller en bas
 • FONDATRICE •  Étudiant


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• FONDATRICE •
Étudiant
MessageSujet: Re: Pourquoi aujourd'hui ? [P.V Anouck Caladheil]   Sam 1 Déc - 22:31

>>Oui oui ^^ J'avais juste oublier de te l'envoyer xD<<

_ _ _ _________________ _ _ _



• Axel Brown •



Revenir en haut Aller en bas
 • MEMBRE •  Personnel lycée


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• MEMBRE •
Personnel lycée
MessageSujet: Re: Pourquoi aujourd'hui ? [P.V Anouck Caladheil]   Dim 2 Déc - 15:35

Erwan, entre-temps, c'était adossé contre le mur et avait fourré ses mains dans les poches de son jean. Il dit d'une voix qu'il voulait neutre :

« Oh ! Je suis navré, je pensais que mes raisons étaient évidentes... Au fait, ce sont un peu près les mêmes motivations que vous qui m'ont menées jusqu’à ce gymnase. »

Un sourire en coin se forma sur ses lèvres lorsqu'il tourna son regard vers son épaule, où était posé son t-shirt blanc, car il est vrai je n'avais même pas remarqué qu'il était torse nu. Cela ne me surprenait pas vraiment de la part d'un prof de sport mais bon, c'était plutôt son style de vouloir montrer son corps.

« Alors ! Quoi de neuf du côté de chez vous ? »

Je soupirai alors qu'il passait sa main dans ses cheveux en bataille. Je n'avais aucune envie de lui dire que j'avais adopté une petite fille, cela ne le regardait en aucun point, mais il fallait bien engager la conversation... Déjà, en me remémorant son ancienne phrase, je remarquai un erreur qui m'irrita et que je ne manquais de lui faire rectifier :

« Mademoiselle, pas Madame. Je ne suis pas mariée, malgré la petite fille que je viens d'adopter. »

Voilà une curieuse façon de lui avouer ma situation actuelle, mais mes mots étaient sortis tout seul, je ne les avaient pas contrôlés, mais il était trop tard maintenant, je ne pouvais plus revenir en arrière, et j'étais prête à encaisser une raillerie de la part d'Erwan qui lui devait avoir toutes les filles à ses pieds -sauf moi. J'attendais sa réponse, mais pendant ce temps, je posais mon sac entre mes jambes et m'adossais à mon tour contre la porte d'entrée que je venais de fermer à cause du froid qui me frigorifiais. Je croisais les bras en frissonnant. Qu'attendait-il, la bas, son ballon de basket à la main, à faire le beau gosse ? Je tentais de sourire mais abandonnais en fixant le sien, plus faux et forcé que personne ne pouvait le faire. Je soupirais, exaspérée.

« Et vous ? »

Ma voix était sèche et sans précédent. L'écho résonna dans la grande salle du gymnase.

_ _ _ _________________ _ _ _

ANOUCK CALADHIEL

Revenir en haut Aller en bas
 • CO-FONDATRICE •  Personnel lycée


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• CO-FONDATRICE •
Personnel lycée
MessageSujet: Re: Pourquoi aujourd'hui ? [P.V Anouck Caladheil]   Dim 2 Déc - 19:13



Soit proche detes amis, mais encore plus de tes ennemis.


Une petite fille... En la toisant du regard, je remarqua quelque chose... Un enfant ? Malgré le fait que je ne l'imaginais s'amuser -pas dans le sens où je l’entendait, du moins.-, je la trouvait un peu jeune pour s'en occuper ! Bon. Vous allez me dire que ce ne sont pas mes affaires, etcétéra etcétéra. Et devinez quoi, vous avez raison ! Je suis tout à fait d'accord avec votre point de vue. Cependant, pourquoi m'aurait-elle dit qu'elle avait une fille,

« Une petite fille ? Charmant ! N'es-tu pourtant pas un peu jeune pour t'occuper d'un enfant ? »


Une fois encore je rigolais. Aaaaahhh ! Quoi de meilleur que de converser avec des gens qui ne sont pas nos amis -ah non, surement pas !-, mais pour qui nous comptons quand même. Qu'est-ce qu'une vie sans ennemis ? Ce serait triste, sans action, jamais. Je pense que sa serait un peu près aussi triste qu'une vie sans amis. Et pourtant, je n'est jamais perdu un ami, donc j'imagine purement ce malheur !

Bizarrement, si vous me demandiez pourquoi j'aime les gens, ou pourquoi je ne les aime pas, je ne pourrais pas vous répondre. J'aime les gens imprévisibles, et surtout ayant de l'admiration pour le luxe. Je n’irais pas jusqu’à dire que je déteste les autres, mais nous ne somme pas pareil. Les gens prévisibles qui ne s'amusent jamais, ne font jamais de folie sur un simple coup de tête ne sont pas fait pou s'entendre avec moi. Je crois que c'est écrit dans mes gènes. Dans ceux de tous, d'ailleurs. Nous aimons les gens qui nous ressembles, ou qui nous complète. Je suis de ceux qui se disent libres et heureux. Et je le suis.

Je me rappela alors que c'était elle, la copine d'Otto. Je ne pouvais pas la détestée autant que sa, alors... Je ne voulais pas que cette différence affecte notre amitié, à Otto et à moi. Mais lorsque je me rappelai sa voix glaciale, lorsqu'elle m'avait retourner la question, et son écho dans le gymnase, je me dit que le fossé serait sans précédent.

Je me mis à sourire. Sincèrement, cette fois. Oui, je ne pouvais retenir ce sourire qui me chatouillait les lèvres depuis longtemps. Avec un petit mouvement de la tête, je lui lança :

« Rien, rien... Mais je me demandais... Ce n'est pas trop ennuyant d'enseigner une matière aussi platonique, lorsqu'on est si jeune ? »


Je rigolais.

_ _ _ _________________ _ _ _

• Ian Mikealson •


Revenir en haut Aller en bas
 • MEMBRE •  Personnel lycée


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• MEMBRE •
Personnel lycée
MessageSujet: Re: Pourquoi aujourd'hui ? [P.V Anouck Caladheil]   Dim 16 Déc - 14:03

Mêle toi de ce qui the regarde.


« Une petite fille ? Charmant ! N'es-tu pourtant pas un peu jeune pour t'occuper d'un enfant ? »
Sa voix claire et sans appel suivit un long silence qu'il rompit d'un rire sarcastique, qui résonna en écho dans le gymnase. Je serrais les dents de colère. Qu'allais-je bien pouvoir faire de ce prof de sport ? Pathétique... Il est vrai que sans ennemis de son genre, on ne s'amuserait jamais à pouvoir les railler, à les détester, car là était leur seul utilité, leur seul but. Savait-il au moins pourquoi j'avais adopté une petite fille ? Surement pas ! Mais par contre, ce que je savais qu'il savait, c'est que j'étais avec Otto, et cela me répugnais un peu de savoir que mon copain soit ami avec Collins mais bon, je ne pouvais rien y faire, s'ils s'entendaient bien. C'est alors qu'un beau sourire se forma sur ses lèvres, laissant à découverts ses dents blanches parfaitement alignées. D'un petit mouvement de la tête, il me lança :
« Rien, rien... Mais je me demandais... Ce n'est pas trop ennuyant d'enseigner une matière aussi platonique, lorsqu'on est si jeune ? »
Intérieurement, je bouillonnais. Je serrais les poings et me contrôlais pour ne pas l'étrangler. Tout les prétextes étaient bons pour qu'il me raille. Mais si il me cherchait, sans nul doute il me trouverait, puisque c'est apparemment ce qu'il voulait. Il ne tarda pas à se remettre à rire. Oooooh, ce rire sadique qui me déchirait les tympans. Une matière platonique, mon cul oui ! Je clignais des yeux plusieurs fois, car le soleil commençait à se lever et à se refléter sur les vitres, m'éblouissant à m'en aveugler. Une fois habituée à la luminosité grandissante, je fixais Erwan de mes yeux qui laçaient des éclairs. Sans ciller, il ne baissa pas les siens, mais cela ne tarderait pas, car, dans ma famille, j'étais réputée pour que personne ne soutienne mon regard. Voyant qu'il résistait, je décidais que c'était à mon tour de le critiquer, lui et son métier :
« Platonique ? Surement, mais le français est une langue qui sert dans la vie, pour savoir parlé avec un millier de mots comme moi, et non vingt six comme vous. Je suis peut-être jeune pour faire du français mais vous, n'êtes vous pas un peu vieux pour pratiquer des sports qui plus tard vous démoliront totalement ..? »
Toute fière de ma phrase, je m'adossais de nouveau contre le mur, attendant sa réponse, ne le quittant pas des yeux. Les siens, profonds, étaient bien différents du bleu océan que baignait les miens. Je soupirais. Mais pourquoi étais-je entrée dans ce fichu gymnase ? Pourquoi n'avais je tout simplement pas continuer mon chemin, comme si de rien n'était..? Si seulement je n'avais pas vu sa voiture, si seulement je n'avais pas entendu le crissement de ses baskets sur le sol... Mais avec des « Si », où irait le monde, je vous le demande.?

_ _ _ _________________ _ _ _

ANOUCK CALADHIEL

Revenir en haut Aller en bas
 • CO-FONDATRICE •  Personnel lycée


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• CO-FONDATRICE •
Personnel lycée
MessageSujet: Re: Pourquoi aujourd'hui ? [P.V Anouck Caladheil]   Ven 28 Déc - 14:10





    « Platonique ? Surement, mais le français est une langue qui sert dans la vie, pour savoir parlé avec un millier de mots comme moi, et non vingt six comme vous. Je suis peut-être jeune pour faire du français mais vous, n'êtes vous pas un peu vieux pour pratiquer des sports qui plus tard vous démoliront totalement ..? »

    Le silence que j'avais autrefois rompus avec un rire a léger sous-entendus revenait. Je soupirais. Le silence était tel qu'on aurait put entendre un oiseau chanter depuis l'Australie. Qui se trouvait bien sûr très loin de notre beau pays, malheureusement. Avec mes chaussures, je produisis un crissement, qui, je dois dire était assez effroyable. Mais cela m'amusait. Et puis... On peut en faire des choses avec vingt six mots! Apparemment, j'en étais la preuve vivante.

    « Bien joué Eisenstein. Je t'accorde un point. Et je suis gentil, cela n'en valait qu'un demi. (je souriais) Vieux... Je n'ai que 22 ans, je te rappelle. Le français n'est pas plus utile que le sport. Et celui-ci ne me détruira pas, au contraire... (je m'approchais d'elle en rigolant) Alors rentre toi ça dans ta tête pleine de mots, Caladhiel. Le sport, c'est la santé, et le français, la prise de tête. »


    Quoi de meilleur qu'un bon matin d'hiver passé à se disputer avec un de ses ennemis ? En fait, un peu près tout. Mais je dois me rendre à l'évidence, cette activité me mettait de bonne humeur. Je jubilais devant l'air agacé de celle avec qui j'avais cette dispute, et cela me mettait presque dans un certain état d'euphorie. Rigoler, rester calme... C'était si facile devant elle ! Et surement très énervant de me voir ainsi, aussi. Mais n'était-ce pas le but ? J'étais vraiment content. En plus de la bonne odeur enivrante de ce gymnase-les gymnases, pour moi, sentent vraiment bon, contrairement à ce que pensent beaucoup d'autres personnes...-, je me défoulais de mes forces restantes après l'entrainement sur une prof de français qui regrettait visiblement d'être entrée dans ce gymnase. Et elle avait raison ! Je n'avais réellement aucune envie d'arrêter cette chamaillerie d'enfant. Je la cherchais, et je ne partirais pas sans l'avoir trouvée.

©ode par DK
[/justify]

_ _ _ _________________ _ _ _

• Ian Mikealson •


Revenir en haut Aller en bas
 • MEMBRE •  Personnel lycée


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• MEMBRE •
Personnel lycée
MessageSujet: Re: Pourquoi aujourd'hui ? [P.V Anouck Caladheil]   Ven 28 Déc - 23:42




Le seul bruit qui fendait le silence pesant dans ce beau matin d'hiver, c'était le crissement agacent des chaussures d'Erwan, glissant sur le sol du gymnase, pour mon plus grand plaisir. Son sourire satirique ne quittait pas ses lèvres, et mes yeux ne le quittait pas. Il méditait ses paroles, afin de choisir avec justesse les mots qui m'énerveront le plus, mais je tenterais de rester calme et sereine face à ce petit arrogant. La respiration forte, j'attendais impatiemment sa réponse qui se faisait désirer, mais tout était calculé. Elle sortit enfin de sa bouche, aussi tranchante que la lame d'un couteau aiguisé :

« Bien joué Eisenstein. Je t'accorde un point. Et je suis gentil, cela n'en valait qu'un demi. Vieux... Je n'ai que 22 ans, je te rappelle. Le français n'est pas plus utile que le sport. Et celui-ci ne me détruira pas, au contraire... Alors rentre toi ça dans ta tête pleine de mots, Caladhiel. Le sport, c'est la santé, et le français, la prise de tête. »

Entre temps, il s'était approché de moi, pour m'observer de toute sa hauteur, me toisant, un sourcil levé. Je déglutis en refoulant l'envie pressante qui me venait d'utiliser une arme que moi seule pouvait utiliser. Je retins mon genou de ne pas partir dans son entre-jambe tout proche, car ce n'était pas l'envie qui me manquait ! Mais tant pis, je me débrouillerais autrement pour me défendre que par la violence. Je regardais d'abord ma montre. 11h24. Il me faisait perdre mon temps, mais qu'avais-je a faire d'autre, alors autant s'amuser encore un peu.

« C'est bien ce que je disais, vieux. M'enfin, je ne pourrais m'empêcher de faire remarquer que tous les garçons sont pareils, ils sont comme des chiens : Une folle envie de jouer à la baballe, hein, de courir après quelque chose, incapable de se servir de sa tête, hein, Collins ? Et oui, tu veux pas arrêter le sport parce que pour toi, t'assoir à une table et faire quelque chose de censé, en somme réfléchir, c'est bien trop dur pour ta tête de con. »

J'avais parlé vite et clairement. J'expirais longuement tandis que je passais derrière, lui tournant autour tel un rapace avant de fondre sur sa proie. Croisant les bras, mes yeux bleus plongeant dans les siens, j'attendais une fois de plus sa réponse, si toutefois il osait me radresser ma parole. Je partirais bientôt de toute manière, je n'avais rien à faire ici, et Olana allait s'inquiéter. Je le presserais un peu, pour que nous puissions finir notre superbe et enrichissante conversation.

_ _ _ _________________ _ _ _

ANOUCK CALADHIEL

Revenir en haut Aller en bas
 • CO-FONDATRICE •  Personnel lycée


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• CO-FONDATRICE •
Personnel lycée
MessageSujet: Re: Pourquoi aujourd'hui ? [P.V Anouck Caladheil]   Sam 29 Déc - 12:38


    « C'est bien ce que je disais, vieux. M'enfin, je ne pourrais m'empêcher de faire remarquer que tous les garçons sont pareils, ils sont comme des chiens : Une folle envie de jouer à la baballe, hein, de courir après quelque chose, incapable de se servir de sa tête, hein, Collins ? Et oui, tu veux pas arrêter le sport parce que pour toi, t’asseoir à une table et faire quelque chose de censé, en somme réfléchir, c'est bien trop dur pour ta tête de con. »

    Sur son visage, on pouvait lire de l'impatience. Celle de ma réponse, certainement. Manifestement, elle en était très fière... Son expression me fit rire-encore une fois, oui-. Comment osait-elle prétendre connaître un millier de mots, et m'insulter ainsi ? Dans un nouveau mouvement sarcastique, j'ouvris grand mes yeux pâles et aborda un air outré-purement joué, évidement-.

    « Hum... Je dois dire que j'ai bien d'autres occupations que jouer à la balle... (j'us un demi sourire)Mais fais attention, si je ne te connaissais pas aussi bien, je jurerais que tu ne m'aimais pas... »


    Ce dernier commentaire n'était pas ironique, évidement. Je savais exactement ce qu'elle pensait de moi, et je pense qu'elle savait aussi ce que je pensais d'elle. De toute façon, ses yeux brûlants de haines me rappelleraient toujours la gentillesse qui s'émanait d'elle-c'est ironique aussi, bien sûr-.

    « Comment peux-tu prétendre que je suis vieux, nous avons pratiquement le même âge, l'aurais-tu oublié ? Et sache que les mots ne m’éteignent pas. Tu peux donc te lâcher autant que tu veux... Il n'y a rien de plus beau qu'un volcan en éruption, ma chère Anouck. »


    En effet, prêter une trop grande importance aux mots ne rend que trop faible. Et croyez le ou non, je n'ai aucune envie de devenir faible, sa non ! Les mots ne sont rien, du moins lorsqu'ils ne sont pas médités au plus haut point... En attendant qu'elle s'acharne sur moi en bonne femme bornée, je m'assis sur le sol, les coudes sur mes genoux.

    « Eh bien, vas-y, je t'attend... Lâche les commentaires les plus horribles sur mon abominable tête de con, que veux-tu que sa me fasse, venant de quelqu'un ayant une tête qui donne envie d'y fourrer son poing ? »


    J'étais maintenant a terre,mes genoux décollés du sol, et ma tête appuyée au mur froid, avec toujours ce sourire que je voulais méprisant aux lèvres. J'attendais avec une impatience certaine qu'elle me sorte autant de connerie qu'il en soit possible d'en lâcher, sachant qu'un jour, tout ce qu'elle me dira ici pourrait bien servir contre elle... Mon regard était plongé dans le vide, lorsque sa réaction attira mon attention.
©ode par DK

_ _ _ _________________ _ _ _

• Ian Mikealson •


Revenir en haut Aller en bas
 • MEMBRE •  Personnel lycée


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• MEMBRE •
Personnel lycée
MessageSujet: Re: Pourquoi aujourd'hui ? [P.V Anouck Caladheil]   Lun 31 Déc - 16:02


A mon tour..?

« Hum... Je dois dire que j'ai bien d'autres occupations que jouer à la balle... Mais fais attention, si je ne te connaissais pas aussi bien, je jurerais que tu ne m'aimais pas... Comment peux-tu prétendre que je suis vieux, nous avons pratiquement le même âge, l'aurais-tu oublié ? Et sache que les mots ne m’éteignent pas. Tu peux donc te lâcher autant que tu veux... Il n'y a rien de plus beau qu'un volcan en éruption, ma chère Anouck. »

Je levais les yeux au ciel, tentant de retenir les injures et les mots grossiers qui menaçaient au bord de mes lèvres. Je me devais de ne pas craquer. La respiration forte et saccadée par la colère, je serrais les points avant de croiser les bras. Alors que je m'appuyais contre le mur, Erwan s'assit sur le sol, les coudes posés sur les genoux, son regard perdu dans le vide. Je levais une jambe et frappais légèrement mon pied à terre, en signe d'impatiente. Mon geste le fit apparemment réagir car il lança, sans même me regarder :

« Eh bien, vas-y, je t'attend... Lâche les commentaires les plus horribles sur mon abominable tête de con, que veux-tu que sa me fasse, venant de quelqu'un ayant une tête qui donne envie d'y fourrer son poing ? »

Je me mordis la lèvre à m'en faire mal, mais il avait l'air tellement absorbé dans ses pensées qu'il ne le remarqua même pas. Je posais mon sac, tournant d'abord un peu en rond, réfléchissant, avant de venir m'accroupir devant lui. Il me fixa. Je soutins son regard, mes yeux lancent des éclairs. Je posai mes mains sur ses genoux pour me retenir. Il ne les repoussa pas. Je savais qu'il n'attendait que ça, que je m'énerve et que je l'insulte, mais je ne lui offrirait pas cette satisfaction, loin de la. Je déglutis, et dis :

« Ecoute, si j'ai une tête qui donne envie d'y foutre son poing, bah ai au moins le courage de l'envoyer dans ma face. Trouves-toi un autre moyen de défense Collins, t'es pitoyable mon pauvre. »

Sans attendre aucune réponse de sa part, je lui lancais un dernier regard mauvais, avant de me relever, attraper mon sac au passage et de pousser la porte du gymnase pour sortir. Je frissonnais sentant le froid du matin m'envelopper, mais je ne mis pas mon manteau pour autant. J'entendis la porte coulissante grincer. Il me suivait donc. Je m'arrêtais sans me retourner, sentant son regard sur moi. J'attendais de voir ce qu'il allait dire.

_ _ _ _________________ _ _ _

ANOUCK CALADHIEL

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Pourquoi aujourd'hui ? [P.V Anouck Caladheil]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pourquoi aujourd'hui ? [P.V Anouck Caladheil]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Pourquoi Haiti est-elle si pauvre ?
» Pourquoi les pommes sont-elles rondes ? (PV - Kallo Hone)
» Pourquoi les nègres sont-ils des xénophobes?
» Haïti-Éducation: Pourquoi nos meilleurs élèves s'exilent-ils?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• CRÉE TA VIE :: Ancienne version ( rps )-