• CRÉE TA VIE
Coucou :D
Viens nous rejoindre, on se donne rendez-vous sur la chat box !
Et si tu es nouveau, n'hésite pas à nous rejoindre !! :)

Hello !
Welcome there !
You're on a french website, but you can contact us at the "Guest Part" we can speak English, German or Spanish :)



Partagez | .
 

 Französisch ? Ich liebe Französisch ! SUITE [ PV Anouck Caladhiel ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 • ADMIN •  Personnel lycée


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• ADMIN •
Personnel lycée
MessageSujet: Französisch ? Ich liebe Französisch ! SUITE [ PV Anouck Caladhiel ]   Dim 9 Déc - 14:27


Gib Gas !



    Malgré la chaleur de nos deux corps, j'avais la chair de poule. Mais j'étais trop bien mis pour bouger. Le vent soufflait, et il devait bien être minuit. Je crevais de faim, et surtout de soif. Je souris, et Anouck, comme pour me vider les tripes, lâcha consciencieusement :

    - Ich liebe dich, du du, du und Deutschland !

    Sans que je puisse répondre, elle m'embrassa. J'aimais bien son accent, quand elle parlait allemand, puisqu'elle n'avait justement pas l'accent allemand. Nous continuâmes quelques minutes comme ça, les cris de la jeune femme déchirant l'air, me faisant comprendre que je ne m'en sortais pas si mal. Je serais resté encore là quelques heures si le bruit d'une voiture se garant à proximité ne nous avait pas alertés. Anouck me lança un regard inquiet, je lui en rendis un déterminé.

    - « C'est pas une bonne idée de rester là. J'habite pas loin, je t'emmène chez moi. »

    Elle me donna son accord par le regard. Je me retirai doucement, comme si je savais ce que je faisais, alors que ce n'était pas le cas. Ça m'énervait de devoir arrêter, mais il fallait bien que je me dise que cela ne pourrait durer. Anouck me tendit sa main pour que je l'aide à se lever, ce que je fis. Nous étions nus, là, debout, dans le froid glacial, comme c'était absurde. Mes lèvres se posèrent quelques secondes sur celles de la jeune femme, mais les pas qui retentirent non loin m'indiquèrent qu'il fallait que je me dépêche. J'enfilai mon pantalon et tendis le sien à Anouck qui me remercia d'un signe de tête. Une fois rhabillés, je passai mon bras au dessus de ses épaules et nous marchâmes vers ma petite Volkswagen, dont je sortis les clés de ma poche. J'ouvris la portière à la jeune femme pour qu'elle s'installe et je pris la place du conducteur. Sans prendre la peine d'attacher ma ceinture, je mis le contact et appuyai sur la pédale de droite avec une telle force que je manquai de percuter la voiture de devant. Un rictus se forma sur mes lèvres. J'adorais conduire.

    Malgré le ciel noir ébène, je n'allumai pas mes phares, et conduisit comme un taré. J'en oubliais presque Anouck à côté de moi, et je ne savais pas trop si elle appréciait ce risque que je prenais. De toute façon, il n'y avait jamais de flics, alors autant s'amuser. « Je calmais mes ardeurs sur la route », comme me disait mon père lorsque j'étais en Allemagne. Il n'avait peut-être pas tort. Sauf qu'en Allemagne, si tu veux rouler vite, tu peux toujours aller sur l'autoroute, et là personne te fait chier. Le bruit des pneus qui crissaient sur l'asphalte faisaient battre mon coeur à une vitesse incroyable, vitesse à laquelle je roulais. L'aiguille montait, montait, et ne redescendait même pas dans les tournants. Arrivé dans ma rue, je me mis à rouler sur le trottoir, avant de freiner brusquement et d'éteindre le contact avant même que la voiture n'ait eu le temps de terminer son mouvement. De toute manière, dans cette rue, tout le monde se garait sur le trottoir. Mais pas en roulant dessus avant. Mais tant pis.

_ _ _ _________________ _ _ _

présentation ♣️ liens ♣️ rps

OTTO HEINRICH GÜNSCHE
« Wollt ihr mich sehen, so schließt die Augen. Wollt ihr mich hören, so lauscht dem Wind... Wollt ihr mich sehen, schaut in die Sterne. Wollt ihr mich hören, kommt an den Fluss. »

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
 • MEMBRE •  Personnel lycée


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• MEMBRE •
Personnel lycée
MessageSujet: Re: Französisch ? Ich liebe Französisch ! SUITE [ PV Anouck Caladhiel ]   Dim 16 Déc - 14:28

Bal Masqué.


Il me sourit one fois ma phrase terminée. Alors que nous revenions aux choses sérieuses, mes cris résonnant dans la nuit noire, un bruit de moteur se garant à proximité se fit entendre. Je lancais un regard inquiet à Otto, qui m'en rendit un déterminé. Décidément, il ne cesserait pas de m'étonner. Il me chuchota à l'oreille :
« C'est pas une bonne idée de rester là. J'habite pas loin, je t'emmène chez moi. »
L'idée de découvrir à quoi ressembler son appartement m'effraya un peu tout d'abord, de peur d'entrer dans une maison avec placardée aux murs des croix gammées et des "Heil Hitler". Mais la curiosité l'emporta sur la crainte et j'acquiesçais du regard. Dès lors, il se releva lentement. Je lui tendis la main pour qu'il m'aide à me relever. Une fois tout deux debout, nus, dans la nuit, il m'embrassa. Mais les pas se rapprochaient rapidement, et nos lèvres se décollèrent tandis qu'il enfilait son pantalon et me donnait le mien. Une fois rhabillés, il passa son bras autour de mes épaules et nous marchâmes vers sa Volkswagen, dont il sortit les clés de sa poche. Il m'ouvrit la portière pour que je m'installe du côté passager tandis que lui s'asseyait au conducteur. Je n'eus pas le temps d'attacher ma ceinture que je fus propulser en avant par la force de son démarrage. Il n'alluma pas ses phares, et appuya sur l'accélérateur de toutes ses forces, au point d'atteindre les cents kilomètres heures ou plus. Voyant qu'il devenait dangereux, je préférais mettre ma ceinture de sécurité, même si je lui faisais entièrement confiance. Une fois attachée, je remarquais un rictus sur ses lèvres. Ce n'était pas la première fois, apparemment. Mon coeur battait la chamade, mais une fois habituer aux virages serrés et aux crissements de pneus sur le goudron, la conduite était en somme des plus agréables. Il tourna dans une petite rue, monta sur le trottoir et coupa le moteur avant même que la voiture ne soit à l'arrêt. La respiration saccadée, je tentais tout de même de calmer mon pouls. Cette conduite m'avait bien réveillée, et j'en avais presque oublié nos aventures d'il n'y à pas quelques minutes. Avant qu'il ne sorte, j'ouvrais la boite à gants, curieuse de regarder de plus près quelque chose. Sortant ce que j'avais aperçu la première fois que je l'avais rencontré, j'observais la plaque d'immatriculation allemande sous toutes ses coutures, avant de fixer Otto. Il ne vis même pas que je le regardais, lui ne regardait que sa plaque. Je la rangeais, et ôtais ma ceinture avant de claquer la portière. Une grand immeuble se dressait devant moi. Une fois sa voiture fermé à clé, je prenais la bras d'Otto et lui demandais :
« C'est ici ? J'ai une question mais ne le prend pas mal. Est ce que je dois m'attendre à quelque chose ... d'original ..? »
Il ne fit que me lancer un regard neutre sans pour autant me répondre. Je préférais me préparer mentalement, car même si je découvrais un appartement spécial et anormal, je ne serais pas surprise.

_ _ _ _________________ _ _ _

ANOUCK CALADHIEL

Revenir en haut Aller en bas
 • ADMIN •  Personnel lycée


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• ADMIN •
Personnel lycée
MessageSujet: Re: Französisch ? Ich liebe Französisch ! SUITE [ PV Anouck Caladhiel ]   Ven 11 Jan - 18:07


Original... Ach so !



    « C'est ici ? J'ai une question mais ne le prend pas mal. Est ce que je dois m'attendre à quelque chose ... d'original ..? »

    Le froid était intense. J'étais sorti lentement de la voiture, peut-être avec une mine déçue, étant donné que l'amusement était terminé. De plus que, par ma manière de conduire, je risquais de me tuer, ce qui m'arrangeait plutôt - je suis contraint de l'avouer. Seulement il aurait fallu, peut-être, que je pense au fait qu'une autre personne était assise dans la voiture. Me souvenant ainsi qu'Anouck m'avait posé une question, je lui lançai un regard neutre... Original. Elle n'aurait pas pu trouver meilleur mot. Je levai mon regard vers ses yeux et ne le détachai plus. Je fis un sourire en coin.

    « Ben, c'est pas la maison de Mickey, quoi. Mais c'est pas non plus le bunker d'Hitler... Fin quoique... »

    Mon sourire s'accentua pour renforcer l'ironie de ma phrase.

    « Sérieux, fais juste pas trop gaffe aux drapeaux dans le salon et dans la cuisine, ni aux couleurs de la cuisine, ni au miroir du salon, et, et.... »

    Je m'arrêtai en voyant la silhouette d'une femme au coin de la rue. Je ne voulais pas que l'on m'entende. Je fis un sourire amusé à Anouck et, comme elle me tenait déjà le bras, j'avançais vers la maison sans attendre sa réponse. Je crois que le pire était imprimé sur mon bras, de toute manière. Je poussai la porte blanche et enlevai mon manteau, en invitant Anouck à faire de même. Je la laissai se débarrasser et allai ouvrir la porte du salon. J'allumai le chauffage, étant donné mon état profondément congelé. « Les Allemands sont nordiques ? Tu parles. Un coup de vent et tu te transformes en glaçon. T'aurais eu l'air malin dans la Wehrmacht... » Je me retins de dire "ta gueule" tout haut à la deuxième partie de mon cerveau, bien plus raisonnable que moi. Puis j'entendis les pas d'Anouck dans le couloir qui avançait vers le salon où je me trouvais, et je ne pus m'empêcher de fixer avec angoisse mon énorme drapeau du NSDAP accroché en face de la table. Et puis tant pis !

_ _ _ _________________ _ _ _

présentation ♣️ liens ♣️ rps

OTTO HEINRICH GÜNSCHE
« Wollt ihr mich sehen, so schließt die Augen. Wollt ihr mich hören, so lauscht dem Wind... Wollt ihr mich sehen, schaut in die Sterne. Wollt ihr mich hören, kommt an den Fluss. »

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
 • MEMBRE •  Personnel lycée


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• MEMBRE •
Personnel lycée
MessageSujet: Re: Französisch ? Ich liebe Französisch ! SUITE [ PV Anouck Caladhiel ]   Sam 12 Jan - 12:46

Bal Masqué.


« Ben, c'est pas la maison de Mickey, quoi. Mais c'est pas non plus le bunker d'Hitler... Fin quoique... Sérieux, fais juste pas trop gaffe aux drapeaux dans le salon et dans la cuisine, ni aux couleurs de la cuisine, ni au miroir du salon, et, et.... »
Il s'arrêta lorsqu'une femme apparut au coin de la rue. Otto leva ses yeux vers les miens et ne les quitta plus. Il m'offrit un sourire ironique avant de s'avancer et de pousser une porte blanche. Il retira son manteau et disparut derrière la porte, tandis que je me déchaussais. Poussant à mon tour la porte, à la fois anxieuse et impatiente, je découvris un salon remplit de drapeaux, mais le plus flagrant fut le drapeau NSDAP, si je ne m'abuses, qui ornait le mur au dessus de la table à manger. Otto ne le quittait pas des yeux. Je me raclais la gorge pour le rappeler à la réalité, et lui offris un sourire avant de m'approcher de lui et de lui donner un court baiser.
« C'est effectivement original...! Je peux visiter ? »
Je me dirigeais vers le canapé et m'y affalais comme si c'était le mien, avant de me relever et de me diriger vers une autre porte, qui devais mener au chambre et au reste de l'appartement. Cherchant l'interrupteur pour la lumière, elle s'alluma d'un coup et Otto apparut. J'eus un petit rire cristallin avant de lui demander du regard de me guider. Il hésita longuement avant de marcher dans un couloir. Regardant chaque pièce dans tous ses détails je me rendis compte que même les murs des toilettes étaient placardés de Croix Gammées ou de drapeaux allemands. Trouvant la chambre unique d'Otto, avec un lit une place, j'eus un sourire en coin avant de sauter dessus et de m'allonger sur le côté, lui lancent un regard de défi.
« Où en étions-nous ? »
Un grand rictus se dessina sur mes lèvres, laissât une fois de plus échapper un petit rire. D'un doigt, je lui ordonnais de venir, et pour qu'il soit tenter plus facilement, je commençais par enlever mon gilet, puis mon t-shirt, l'attendant pour qu'il finisse lui-même.

_ _ _ _________________ _ _ _

ANOUCK CALADHIEL

Revenir en haut Aller en bas
 • ADMIN •  Personnel lycée


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• ADMIN •
Personnel lycée
MessageSujet: Re: Französisch ? Ich liebe Französisch ! SUITE [ PV Anouck Caladhiel ]   Mar 16 Avr - 17:29


Oh ja, schon wieder !



    Je fis brièvement visiter la maison à Anouck. Je ne savais pas si elle était réellement étonnée par l'apparence et la couleur des murs, étant donné que c'était à peu près similaire à ce qui se trouvait sur mon bras. Par contre, j'ignorais si elle avait remarqué le petit écusson représentant l'aigle de l'Allemagne se trouvant sur mon épaule... Mais ce n'était pas un fait important puisque j'avais moi même fait en sorte qu'il soit discret ! Sur cette pensée, je me rendis compte que finalement c'était moi qui suivais Anouck dans la maison. Elle ouvrit la porte de ma chambre. La pire pièce... Tout comme la cuisine, peinte en noire, blanche et rouge, avec des portraits d'Hitler et des drapeaux NSDAP partout, sans oublier le drapeau noir-rouge-or posé soigneusement sur mon lit.

    Apparemment, la jeune femme ne s'en préoccupa pas - a mon plus grand soulagement. Elle se contenta de se jeter sur le lit et de me lancer un regard de défi. Je souris, devinant que la partie n'était pas terminée. « Ben tiens Otto, on copule avec une française sur un drapeau allemand ? Laisse moi rire ! » J'ignorais le ton ironique familier de cette voix stupide et entendis celle d'Anouck s'élever :

    « Où en étions-nous ? »

    Je ne pus m'empêcher de répondre :

    « - Au passage le plus hardcore !! »

    Je pris place brusquement au dessus d'elle sur le lit, et, alors que son dessus était déjà enlevé, elle m'avait laissé gentiment le travail du dessous. J'entrepris, comme précédemment, d'enlever son jean, le rose aux joues.
Revenir en haut Aller en bas
 • MEMBRE •  Personnel lycée


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• MEMBRE •
Personnel lycée
MessageSujet: Re: Französisch ? Ich liebe Französisch ! SUITE [ PV Anouck Caladhiel ]   Dim 28 Avr - 18:34

Bal Masqué.


« « Au passage le plus hardcore !! » »
Alors que j'avais déjà enlevé mon t-shirt, il entreprit pour la seconde fois d'enlever mon jean. La pièce était si sombre avec ces murs ternes que je voyais à peine le néonazi super sympa en fait depuis qu'il avait éteint la lumière. Mais je n'avais pas besoin d'une lueur pour imaginer chaque trait de son visage, chaque contour de ses tatouages ou encore la couleur de ses yeux. Une fois de nouveau nus tous les deux, je l'embrassai dans le cou puis sur le torse. Descendant toujours plus bas, je m'arrêtais avant...
« J'ai aperçu un truc sur ton épaule tout à l'heure. C'est quoi ? »
Mon ton était malicieux et curieux. Il est vrai que si c'était un tatouage, il était bien plus petit et discret que tous les autres sur ses bras, mais je m'attendais tout de même à quelque chose, d'habituel chez lui, disons. Je cherchai du bout des doigts l'emplacement où j'avais cru voir le dessin. Je sentis un sourire se former sur ses lèvres malgré le noir. Je l'embrassai légèrement sur la bouche sans enlever ma main de son épaule.
« Alors ...? »
Je lui léchais le bras de manière affectueuse, attendant toujours sa réponse.

_ _ _ _________________ _ _ _

ANOUCK CALADHIEL

Revenir en haut Aller en bas
 • ADMIN •  Personnel lycée


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• ADMIN •
Personnel lycée
MessageSujet: Re: Französisch ? Ich liebe Französisch ! SUITE [ PV Anouck Caladhiel ]   Sam 29 Juin - 11:44

« J'ai aperçu un truc sur ton épaule tout à l'heure. C'est quoi ? »

Un truc sur mon épaule ? Ah ouais... Je souris. Anouck chercha l'emplacement du tatouage sur mon bras, et je passai ma main dans ses cheveux. Je soupirai, et, impatiente, la jeune femme reposa sa question.

« Alors ...? »

Elle commença à me lécher le bras - chose plutôt originale et agréable qu'on ne mentionne pas assez dans les séries érotiques. Je laissai échapper un rire amusé et repris le dessus. J'approchai mon visage du sien et lui chuchotais :

- « C'est le  Deutschlands Alder... Ou l'aigle de l'Allemagne si ça te paraît plus compréhensible.. ! »

Je ris de nouveau avant de lui offrir un long baiser. Il y a quand même des jours où je maudis mon accent allemand, parce qu'on dirait que je le fais exprès. Mes bras passèrent derrière les épaules d'Anouck pour l'enlacer à nouveau. Je ne pus m'empêcher de recommencer ce que nous faisons derrière le bar - quelle belle occupation dis donc. Mais bon, on était vachement mieux mis ici, mis à part que je pétais de chaud ce qui est très rare de ma part... Je commençais à embrasser la jeune femme dans le cou avant d'enfouir mon visage dans sa poitrine - fournie - et d'expirer bruyamment. Je n'osais pas la serrer plus fort dans mes bras, elle semblait tellement fine et légère que j'avais peur de la 'briser' avec mes tendances plutôt violentes et pas très délicates. Mais bon, jusqu'à présent, elle avait l'air d'apprécier, donc on va continuer... Et plus vite !! Ha ha.

_ _ _ _________________ _ _ _

présentation ♣️ liens ♣️ rps

OTTO HEINRICH GÜNSCHE
« Wollt ihr mich sehen, so schließt die Augen. Wollt ihr mich hören, so lauscht dem Wind... Wollt ihr mich sehen, schaut in die Sterne. Wollt ihr mich hören, kommt an den Fluss. »

Spoiler:
 



Dernière édition par Otto Günsche le Mer 4 Sep - 14:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
 • MEMBRE •  Personnel lycée


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• MEMBRE •
Personnel lycée
MessageSujet: Re: Französisch ? Ich liebe Französisch ! SUITE [ PV Anouck Caladhiel ]   Lun 8 Juil - 14:51

Avec une petite hésitation, il finit tout de même par me dire :

« C'est le Deutschlands Alder... Ou l'aigle de l'Allemagne si ça te paraît plus compréhensible.. ! »

A chaque parole, son accent allemand qui paraissait un peu forcé et exagéré me faisait frissonner. M'enlaçant de ses bras tatoués et musclés, il enfouit son visage dans mes seins et expira bruyamment. Je levai le menton, emplie de bonheur. Toujours allongée sous lui, le peu de lumière qu'il y avait suffisait à éclairer son visage et ses trais fins. Pour un homme qui se qualifiait de violent, je le trouvais doux et calme, mais je ne demandais pas à le voir dans l'une de ses colères noires comme les murs de sa chambre. Je l'embrassais longuement, tandis que ma langue s'enlaçait dans le sienne. Me détachant un peu de lui, ensuite, je dis d'une voix lasse :

« J'ai pas envie d'aller en cours demain. »

Je continuais d'une voix plus malicieuse :

« On est malade ?! »

_ _ _ _________________ _ _ _

ANOUCK CALADHIEL

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Französisch ? Ich liebe Französisch ! SUITE [ PV Anouck Caladhiel ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Französisch ? Ich liebe Französisch ! SUITE [ PV Anouck Caladhiel ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [rp] cataclop, cataclop
» Décès « suite à un malaise » du numéro deux de la police dans le Nord-Ouest.
» urgent caniche de 12ans à placer suite décés ADOPTE
» Journée Portes-Ouvertes [Suite]
» Pas de suite pour Spirit of the Sun

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• CRÉE TA VIE ::  :: Un peu plus loin dans la ville :: Pâtés de maison :: Maison d'Otto-