• CRÉE TA VIE
Coucou :D
Viens nous rejoindre, on se donne rendez-vous sur la chat box !
Et si tu es nouveau, n'hésite pas à nous rejoindre !! :)

Hello !
Welcome there !
You're on a french website, but you can contact us at the "Guest Part" we can speak English, German or Spanish :)



Partagez | .
 

 Une autre classe. Pourquoi je me tape toutes les classes en allemand ? [ PV Arwen Frigan ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 • ADMIN •  Personnel lycée


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• ADMIN •
Personnel lycée
MessageSujet: Une autre classe. Pourquoi je me tape toutes les classes en allemand ? [ PV Arwen Frigan ]   Mar 6 Nov - 17:42

C'est dégueulasse. Pourquoi ce sont les profs qui doivent se déplacer dans les classes ? Deuxième heure de cours. Il douche dehors et le prochain local et de l'autre côté du lycée.
Je soupire et sors sous la drache, sans capuche. Ce n'est pas un peu de pluie qui va me tuer, sauf que si j'attrape une toux grasse, je ne sors pas en public. Les allemands ne toussent pas, les allemands sont parfaits. Je sors cette pensée stupide de ma tête et, profitant de la cour encore vide, je pique un petit sprint. Ça me fait du bien de courir. En fait, le silence de la classe d'avant m'avait plutôt tué. Au départ, ils faisaient les malins, mais je leur ai appris, moi. Ils ne m'emmerderont plus jamais. Peut-être serais-je moins dur avec l'autre classe. On verra leur mentalité, déjà.

Je m'engouffre dans le couloir et cherche le numéro du local. Je ne tarde pas à le trouver car j'y ai déjà donné cours, il me semble. Je pousse la porte, ,je n'entends aucun bruit. On dirait que les élèves sont calmes... Ils ont plutôt intérêt ! Pour la première fois de ma vie, je ferme la porte doucement. Je les fixe. Je leur souris, et eux, ils me regardent avec une curiosité qui est pareille à chaque premier cours. Je cherche un regard moqueur, mais je n'en trouve pas, pour le moment. Je m'appuie sur le bureau.

- GUTEN TAG ! Wie geh'ts ? Je suis Monsieur Günsche, ou M'sieur Otto si ça vous chante... Du moment que c'est pas le psychopathe...

Je fais un sourire en coin. Parfois, je me rends compte de mon léger accent allemand, notamment lorsque je change vite de langue. J'en suis plutôt fier. Je suis aussi fier de ma mémoire. Je fis le tour des prénoms, et les retins tous en une ou deux fois. Par contre, les élèves se ressemblaient tellement tous, ou presque ! C'était à pleurer.

- Bon, je vais vous donner un truc, c'est PAS un contrôle, c'est juste pour voir hm... Où vous en êtes dans cette magnifique langue qu'est l'allemand.

J'avoue que je provoque un peu les élèves, car ils sont si ignorants, ils pensent que l'allemand c'est moche. Ou alors ils sont cons. Dans tous les cas, je vais leur apprendre, moi. Je fouillai dans mon sac et dénichai un paquet de feuilles. De la rigolade. Une conversation de présentation en allemand. Celui qui me foire ça est dans la catégorie "nul". Je m'attendais encore à trouver des réponses à pleurer de rire, où à pleurer tout court, du genre " i Scheisse " au lieu de " Ich heiße " pour " je m'appelle "... Scheisse... Je glousse intérieurement.

_ _ _ _________________ _ _ _

présentation liens rps

OTTO HEINRICH GÜNSCHE
« Wollt ihr mich sehen, so schließt die Augen. Wollt ihr mich hören, so lauscht dem Wind... Wollt ihr mich sehen, schaut in die Sterne. Wollt ihr mich hören, kommt an den Fluss. »

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
 • MEMBRE •  Lycée


Voir le profil de l'utilisateur
avatar

• MEMBRE •
Lycée
MessageSujet: Re: Une autre classe. Pourquoi je me tape toutes les classes en allemand ? [ PV Arwen Frigan ]   Ven 9 Nov - 16:40

Tu n'y arriveras pas. Tu ne peux ressembler aux autres. Différente.
Il le dise tous, ceratain avec mépris, d'autre avec honte ou même encore avec sarcasme. Jamais tu n'auras le droit d'être comme eux, ils ne t'accepteront jamais comme tu es.
Tu resteras seule.
Seule...
Et tu devras vivre avec, parce que tu n'as pas le choix. Tout est trop grand, sombre et inquiètant quand on est seul. Tu te sens comme une ombre au yeux de tous, tu es invisible, tu ressemble à tout le monde et en même temps à personne. Peut être qielques chose qui fait de toi une personne unique. Une persone seule, désespéremment seule.


C'est les pensées qui me trottent dans la tête, dans cette salle de cours aux murs délavés. J'ai peut être un peu le mal du pays. Je croise les doigts pour que ça passe. Un regard aux autres élèves, ils bavardent, rient, s'amusent. Ca parait si simple. Je suis seules au dernier banc, j'ai l'impression d'être à des années lumière d'eux.
Le prof d'Allemand entre, ferme doucement la porte. Un grand silence se fait, tous les regards sont braqués sur le nouvel arrivant. Je prends le temps de le détailler, il a de grand yeux bleus, et des cheveux blond. Un visage expressif, je le vois bien. Et plutôt assez bien pour un prof. Il ballaie la classe d'un regard nonchalent, s'appuie sur son bureau et déclare :

- GUTEN TAG ! Wie geh'ts ? Je suis Monsieur Günsche, ou M'sieur Otto si ça vous chante... Du moment que c'est pas le psychopathe...

Il a un léger sourire en coin. Ironique ?
Je me demande pourquoi il nous a dit qu'il de ne pas l'appeler le psychopate, les élèves ont un esprit très contradictoire en seconde, c'est à peu près le meilleur moyen s'il veut se faire surnommer ainsi. Etrange. Après sa petite introduction en la matière, il se met à faire le tour des prénoms. Il retient assez vite la plus part d'entre eux. Je jette un coup d'oeil à la fenêtre, dehors, le ciel est gris, la pluie tombe sur le sol humide. J'aime bien la pluie.
Mr. Gunsche s'exclame :

- Bon, je vais vous donner un truc, c'est PAS un contrôle, c'est juste pour voir hm... Où vous en êtes dans cette magnifique langue qu'est l'allemand.

Aie ! Je vais faire mauvaise impression, en effet je métrises à peine le français et encore moins l'Allemand. Je n'en ai jamais fait à vrai dire. Ca va être ma première année.
Il fouille dans son sac et en extirpe un paquet de feuilles qu'il distribue à toute la classe. Dans son geste, je capte quelques chose, un petit rien, un trait de personnalité que je devine. Sur de lui, il est sur de lui.
Je jette un coup d'oeil à la feuille. J'abandonne toute suite tout espoir de la completer. Je ne prends même pas la peine d'essayer. C'est peine perdu.

Je m'enfonce sur ma chaise, et j'observe. J'aime détailler les gens, deviner leurs faiblesses, leurs point fort. Les autres élèves sont penchés sur leurs banc, certain écrivant avec application, d'autres paniqués, jettant des coups d'oeil angoissés à la copie de leurs voisins. Moi je ne bouge pas. J'analyse, je les dissèque un à un, je devine des choses secrètes sur eux. C'est tellement facile de deviner. Mais leurs histoires n'ont strictement aucun intérêt à mes yeux.

Ensuite, je regarde le prof, là je sens qu'il y a quelques chose. Je ne sais pas trop quoi mais se n'était qu'une question de temps. Tête hautes, vêtement impeccable, on voit directement qu'il soigne son image, qu'il a besoin de paraitre, et peut être qu'il se sent fort. Invinsible ? Ca je ne peux pas encore le savoir. Ca cache sans doute, un malaise, un secret qu'il garde pour lui.
Je dois juste deviner lequel. Je m'arrête sur ses yeux. Dans les yeux, ont peut lire des centaines de choses. Les yeux, comme dirait "l'autre", c'est une fenêtre sur l'âme. Nos propres reflets en quelques sorte. Sauf que chez lui, j'ai du mal à savoir, il cache bien ses émotions. Soit il s'est forgé une fausse image pour trompé les gens, soit il refuse lui même la vérité. Mais quel vérité...
Le challenge est d'autant plus appréciable que je ne peux lire le langage de ces yeux.

Mes yeux couleurs acier reste neutre, tout mon visage reste neutre d'ailleurs. Mais à l'intérieur, je sais que j'ai trouvé une cible idéale. Un passé à découvrir, quelques chose qui fait mal peut être. Quelques chose qu'on garde pour soi. Moi je suis prête à rouvrir la prête à rouvrir la plaie, même si ça fait mal, pour savoir. Cela prendra le temps qu'il faudra, mais je découvrirais. J'y arrive toujours, même si le prix peut être cher à payer. Je suis prête à tout pour étancher cette soif qui me tord le ventre.

Que la chasse commence.
Revenir en haut Aller en bas
 • ADMIN •  Personnel lycée


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• ADMIN •
Personnel lycée
MessageSujet: Re: Une autre classe. Pourquoi je me tape toutes les classes en allemand ? [ PV Arwen Frigan ]   Ven 9 Nov - 21:21

Pourquoi ? Pourquoi les élèves stressaient-ils comme des malades quand je donnais cette feuille ? Aucune classe, j'ai bien dit aucune classe, n'avait compris que c'était juste un putain de bout de papier, que j'allais regarder ceux qui avaient complété pour voir ce qu'ils ont mis... Comme si j'allais les tuer... Je ne pensais pas avoir une tête de tueur. Peut-être que si... Bref. Mes yeux balayèrent la classe, profitant que les élèves étaient penchés sur leur feuille. Sauf quelques uns qui rêvaient, regardant dehors, ou posant un regard affolé sur leur feuille, en sachant qu'ils ne sauraient pas la remplir. Je soupirai très légèrement, le genre de soupir que personne n'entend.

Bon, on sait ou on ne sait pas. Comme tout le monde devait avoir fini, ou ne rien avoir écrit sur sa feuille, je ramassais. Ainsi, je passais dans les bancs, je pouvais observer mes élèves, mes seuls élèves calmes de la journée à qui je portais une certaine admiration. Je retournais les papiers indiquant le noms des élèves qui en avaient mis un comme pour dire " pas b'soin de ça ". Presque toute la classe avait mis au moins une réponse débile sur sa feuille, sauf une. Eh bien, je me surpris à penser que je préférais bien une feuille vide qu'une feuille remplie de conneries. Je fis glisser la feuille vierge entre les mains et regardai la jeune fille dans les yeux.

Blonde, discrète. Je lui adressai un sourire et lui dis doucement :

« C'est ta première année je suppose ? Pas grave, je préfère une feuille blanche qu'une feuille remplie de conneries. »

J'avais exprimé le fond de ma pensée. Je retournai à mon bureau, et décidai d'introduire le cours doucement mais sûrement, avec quelques expressions de la vie courante. Bizarrement, j'allai plus loin dans les feuilles avec cette classe. Certains savaient me donner les réponses, les autres à moitié. Je leur expliquais pendant une heure leur faute, et comment la corriger... Un prof passionné par ce qu'il enseigne, c'est bien, mais trop passionné, ça se discute.

_ _ _ _________________ _ _ _

présentation liens rps

OTTO HEINRICH GÜNSCHE
« Wollt ihr mich sehen, so schließt die Augen. Wollt ihr mich hören, so lauscht dem Wind... Wollt ihr mich sehen, schaut in die Sterne. Wollt ihr mich hören, kommt an den Fluss. »

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
 • MEMBRE •  Lycée


Voir le profil de l'utilisateur
avatar

• MEMBRE •
Lycée
MessageSujet: Re: Une autre classe. Pourquoi je me tape toutes les classes en allemand ? [ PV Arwen Frigan ]   Sam 10 Nov - 15:40

Il eut un léger soupir, aussi imperceptible qu'un soupir pouvait l'être. Exaspéré ? Nan, pas tout à fait. Plutôt fatigué de ses élèves. Peut être de leurs réactions. Je n'en sais trop rien. Il passe dans les bancs, se rapprochent et je prends mon courage à deux mains quand il arrive à ma hauteur. J'ai toujours appréhender ce que les gens allaient me dire, ce que j'allais leur répondre, j'avais besoin d'un peu de temps pour formuler quelques chose de convenable dans ma tête. Je cherche tous ce qu'il pourrait me demander et tout ce que je pourrais lui répondre. J'ai toujours peur que mon esprit prenne du retard. C'est assez étrange comme sentiment.

Ses yeux tombent sur ma feuille. Je reste calme, sans expression, pareil à moi même. Si ce n'est un léger battement de coeur, un truc que je suis la seule à voir, à sentir. Son regard croise ensuite le mien. Là où, auparavant j'aurais baisser le regard, timide, je l'affronte, mes yeux acier détaillant les sien, bleu. Il ne parait pas hostile, au contraire, je reprends un peu confiance. Il me sourit et me dit doucement :

« C'est ta première année je suppose ? Pas grave, je préfère une feuille blanche qu'une feuille remplie de conneries. »


Il le pensait, ce n'était pas juste pour me rassurer ou quoi que ce soit. Il était sincère, ça se voyait au son de sa voix, à son regard bleuté, calme. Il ne m'en faut pas plus pour savoir que ce prof est un chic type. Un gars sympa, doux, gentille et que son agressivité simple est simplement une façon de prendre de l'assurance et de nous faire comprendre qu'il ne nous laissera pas franchir la ligne rouge, après si il croit qu'on sera sage, il relache la tension. Il commenca le cours, je sortis mon bloc de feuille et notai les expressions qu'il écrivait, des trucs pas trop compliqué. Des trucs de la vie courante. Je tentai de m'appliquer, parce qu'au fond, je voulais vraiment l'apprendre l'allemand. J'aime bien la voix du prof. Il a pas un Allemand comme dans les films, il est plus doux, plus mélodieux. Je le préfère de loin en tout cas.

Je me concentre durant presque toute la durée du cours. Seulement, à la fin, mon attention se relache. Je ne suis plus très concentrée. Je suis un peu ailleurs, ça m'arrive de temps à autre. Je repense à chez moi. A l'Irlande, aux gens que j'ai laissé derrière moi. Je me dis que j'ai fait le bon choix. C'était mieux pour tout le monde, y compris pour moi. Dehors, la pluie s'est arrêtée. Mais les nuages gris menacent malgré tout de se déverser une seconde fois sur l'école. Après le cours d'Allemand, j'ai fini ma journée. Je pourrais rentrer chez moi. Mon nouveau chez moi. Pas un truc bien grand, ni beau. Juste un petit nid comfortable ou je pourrai me réfugier. Je quitte la fenêtre du regard et dessine un le dos de mon voisin de devant sur ma feuille en attendant la fin du cours qui ne saurait tarder.


Revenir en haut Aller en bas
 • ADMIN •  Personnel lycée


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• ADMIN •
Personnel lycée
MessageSujet: Re: Une autre classe. Pourquoi je me tape toutes les classes en allemand ? [ PV Arwen Frigan ]   Dim 18 Nov - 16:52

Le cours touchait à sa fin, ainsi que la journée. J'étais presque aussi impatient que les élèves de sortir de chez moi. Heureusement que je n'avais pas eu trop de mal avec cette dernière classe, qui semblait, au contraire des autres, avoir compris leur engagement et prenant l'option allemand. Et l'engagement, c'était apprendre l'allemand. Eh oui, la seule classe.
Bien sûr, j'en voyais qui rêvaient, mais je n'étais pas non plus hyper présent : lorsque je demandais aux élèves de travailler seuls un moment, je me perdais, et la voix interrogative d'un élève me sortait souvent de mes pensées. Un " monsieur ?" inquiet comme pour me demander si j'étais encore des leurs.

Je me levai de mon bureau et récupérai les petits travaux que je leur avait demandé de faire durant le cours. Comme il restait encore dix minutes, et que généralement je n'avais pas fini ma matière quotidienne à l'avance mais plutôt en retard, je décidai d'expliquer un truc important. Peut-être important mais qui allait laisser deviner que j'étais un profond psychopathe... !

- L'Allemand est une langue complexe. Pas dans le sens où elle est compliquée, parce-que l'allemand, c'est de la rigolade tellement c'est facile ! »

Certains élèves ( comme je l'avais prévu ) me regardèrent comme si j'étais un malade : je venais de dire que l'allemand était une langue facile... Mon dieu...

- Plutôt qu'il existe plusieurs types d'allemands. Ya l'allemand guttural, l'allemand fluide, l'allemand sec ( genre le journal parlé ), l'allemand doux et l'allemand faux ! Perso, mes préférés sont le guttural et le doux ! Exemple...

Je m'assis, un sourire aux lèvres, voyant les élèves qui me regardaient avec une curiosité non dissimulée. Je m'assis à mon bureau, et, sans aucune hésitation, je me mis à parler lentement un allemand guttural. J'insistais sur les " ch ", qui se prononcent " rrr", un "rr" venant de la gorge qui me prenait aux tripes tant je l'aimais. Mes " ei " étaient également accentués, bref, tous les sons qui font qu'on reconnaît de l'allemand sans faute sauf si on vient de naître. Et encore...

_ _ _ _________________ _ _ _

présentation liens rps

OTTO HEINRICH GÜNSCHE
« Wollt ihr mich sehen, so schließt die Augen. Wollt ihr mich hören, so lauscht dem Wind... Wollt ihr mich sehen, schaut in die Sterne. Wollt ihr mich hören, kommt an den Fluss. »

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
 • MEMBRE •  Lycée


Voir le profil de l'utilisateur
avatar

• MEMBRE •
Lycée
MessageSujet: Re: Une autre classe. Pourquoi je me tape toutes les classes en allemand ? [ PV Arwen Frigan ]   Dim 18 Nov - 20:07

Monsieur Gunsche reprend l'exercice qu'il nous a demandé de faire. Je lui rends sans hésiter ma copie sur laquelle je me suis vraiment appliqué. J'ai envie de repartir du bon pied ici. En effet, en Irlande, mes résultats scolaire n'étaient pas vraiment très bon et je voulais faire mieux ici. Je regarde les autres élèves, ça m'amuse de voir leur réaction face à la collecte du travail, surtout mon voisin de devant (celui dont j'ai dessiné le dos) qui n'avait pas vraiment essayer de répondre aux questions. Intérieurement, je souris, que les gens peuvent être pathétique parfois !! Le professeur nous fait :

- L'Allemand est une langue complexe. Pas dans le sens où elle est compliquée, parce-que l'allemand, c'est de la rigolade tellement c'est facile ! »

Facile à dire, pour lui c'est facile mais pas pour tout le monde. En faites ça dépend des gens, moi je me débrouille mal en langue mais d'autres trouveront cela facile. Je ne suis pas vraiment d'accord avec son point de vue. Je m'apprête à le lui faire remarquer de mon ton calme et distant mais il parle déjà :

- Plutôt qu'il existe plusieurs types d'allemands. Ya l'allemand guttural, l'allemand fluide, l'allemand sec ( genre le journal parlé ), l'allemand doux et l'allemand faux ! Perso, mes préférés sont le guttural et le doux ! Exemple...

Il se met assis, tout le monde est accroché à ses lèvres, personnellement je ne vois pas le rapport. De quoi il cause là ? Je tente de comprendre mais c'est au dessus de mon cerveau à côté de la plaque en langue. Je suis même pas sur d'avoir compris ce qu'il a dit en français. En faites, j'ai rien compris. Ou très peu de chose. En tout cas le prof semble sur de lui, il parle avec lenteur dans un allemand très prononcé. Complètement incompréhensible pour moi. C'est encore pire que pendant le cours. C'est le genre de truc qui me décourage, ça me donne l'impression d'être incapable d'arriver un jour à comprendre l'allemand.
Je n'essaye même pas de comprendre, ça m'énerve un peu en faites, pourquoi il parle comme ça ? J'avais déjà assez de mal à comprendre avant. Si l'expression de mon visage reste de marbre, à l'intérieur c'est la panique. Je ne sais pas trop pourquoi d'ailleurs, c'est pas la fin du monde si je comprends pas tout de suite. Après tout ça viendra. Ouai mais ça m'énerve quand même. C'est complètement idiot. Je suis complètement idiote mais j'assume. Ca m'arrivait souvent d'avoir des saute d'humeur en Irlande. Mais là ça frise l'idiot. Le pire, c'est qu'il reste moins de 5 min et que je vais sortir de la classe comme une conne maintenant parce que je suis de mauvaise humeur et que je n'aime pas que le prof se mette à parler comme ça et de ne rien comprendre alors que c'est pas grave du tout. Je range donc mon matériel dans mon sac. Je me lève et je sors de la classe. Je sais que quand j'ai fais ça, tout les regard se sont braqués sur mon dos.

Je suis sortis comme ça, en restant d'un calme olympien, sans une expliquation sur un coup de tête. Je suis un sacré cas social. Je sors de l'école. J'ai besoin d'air frais, de respirer, de sentir le vent dans mes cheveux. J'aime beaucoup le vent, ça me fait du bien, ça me calme. Je réfléchis à la raison pour laquel je suis sortit de la classe comme ça, ce que je vais dire à M. Gunsche aussi. Je trouverais bien quelques chose. La pluie c'est arrêté ce qui m'évite de me faire tremper. La sonnerie annoncant la fin des cours retentit. Je rigole, je suis vraiment idiote de m'être mis dans un prétrin pareil. Sérieusement, je ne sais pas ce qui m'a pris. Cette subide envie de m'enfuit loin, de retourner chez moi. Que tout redevienne comme avant. Avant que mon jumeau...j'arrête de penser à tout cela. Mon esprit se bloque automatiquement, il faut que je cesse de penser à lui. C'est fini.

Les élèves sortent, ceux de ma classe me lance des regards intrigués mais n'osent pas me demander ce qui m'a pris. De toute façon, je ne saurais leur répondre. Je ne sais pas trop quoi faire : aller m'excuser cher le prof ? L'attendre ici ? Ou bien m'en aller et attendre demain ? Je m'en fiche en faites. Je suis plus inquiète pour mon équilibre mental que pour une ou deux heure de colle. Et puis, au pire, je deviens folle, c'est pas la fin du monde. Je m'habituerai bien à cette école, à ses gens, à ses nouvelles habitudes après tout. Enfin...c'est ce que je me répète, ce que j'espère. Mais je sais que ça prendra du temps après tout ce qui s'est passé. Je me reprends, mon visage légèrement tourmenté reprend une expression neutre, calme, froide. Mes yeux gris métallique ne reflètent que ce que je vois et non ce que je pense. Tant mieux, n'a t'on pas idée de paniquer pour un rien !! Je redeviens peu à peu égal à moi même à mon grand soulagement.
Revenir en haut Aller en bas
 • ADMIN •  Personnel lycée


Voir le profil de l'utilisateur

Liens du Personnage
~ ~:
avatar

• ADMIN •
Personnel lycée
MessageSujet: Re: Une autre classe. Pourquoi je me tape toutes les classes en allemand ? [ PV Arwen Frigan ]   Dim 25 Nov - 13:27

Décidément, il m'arrivait des choses plutôt pas mal dans ce lycée. J'avais maintenant vu toutes mes classes, et il n'y en avait pas une normale. En fait, sans m'en rendre vraiment compte, je les testais. Je disais des choses avec une ironie débordante, en essayant de savoir si ils allaient me contredire, faire les malins, ou être complètement soumis. Je dois avouer que j'ai une préférence pour la dernière proposition. Mais bon, des élèves caractériels, ça peut être cool aussi, sauf à partir du moment où ils deviennent grossiers et là, ça me fout dans une colère noire. Il est donc évident qu'il faut éviter de m'approcher dans de tels moments. Le genre de moments ou je prends un crayon et où, sans cesse, je décore mon bureau de croix gammées dessinées à la hâte pour me calmer, avant de les effacer avec regret lorsque j'entends quelqu'un arriver. Le sourire sarcastique qui décore mon visage ne change pas, comme si il y était collé.

On dirait que les dix dernières minutes de mon cours ont capté l'attention de mes élèves. Et, là, cette phrase est profondément ironique... Certes, certains étaient pendus à mes lèvres, comme si j'étais Jésus, mais d'autres étaient complètement à côté de la plaque. En fait, je crois que la moitié des gosses ont pas compris que c'était pas une compréhension à l'audition et que le but, c'était pas de piger ce que je disais. Ils avaient donc l'air complètement largués, paumés. J'avais comme l'impression que c'était pas trop une bonne idée.
Je ne me suis pas arrêté de parler lorsqu'une jeune fille blonde sortit de la classe sans rien dire. Quand je parlais allemand, je m'en foutais un peu de tout, en fait, et ce n'est pas un ou deux élèves qui se croient malins qui allaient m'arrêter. Les autres élèves de la classe la fixèrent avec curiosité, puis leurs regards glissèrent vers moi, comme si ils attendaient quelconque réaction de ma part. C'était peine perdue, je ne détournai même pas le regard du fond de la classe.

Je continuai mon cours tranquillement et, lorsque j'entendis la sonnerie, j'étais aussi soulagé que mes élèves. C'est dans ce genre de moments que je me dis que je devrais changer de métier. J'aime pas les jeunes, nan, ou pas les jeunes de cet âge. Sauf quelques-uns qui faisaient exceptions. Ce n'était absolument pas le fait qu'ils soient jeunes qui m'ennuyait, mais le caractère de cette génération. Ils sont tous pareils, à essayer de se faire remarquer, à se moquer des profs pour monter en estime parmi leurs camarades. Eh bien qu'ils profitent de leur bonheur, mais ce n'est pas moi qui ratera ma vie parce-que j'ai rien écouté en cours et que je me suis plus concentré sur ma vie sociale que mes études ! Enfin bon, oui, je pensais comme un prof, et c'est peut être parce-que j'en étais un... ! Je traversai le couloir et sortit, l'air frais me fit un bien fou. Je respirais à pleins poumons et je fus surpris de voir la jeune fille qui était sortie de la classe qui était encore là. A sa place, je me serais vite cassée de l'école pour pas avoir affaire à moi, mais bon... Elle était presque seule dans la cour, tout le monde étant déjà parti. Sans m'approcher d'elle et en marchant vers le parking, je lui lançais :

- Tu rentres pas chez toi ? Pourtant t'avais l'air si pressée de partir...

L'ironie totale de ma phrase sautait aux yeux, et je ne m'arrêtai même pas pour attendre sa réponse.

_ _ _ _________________ _ _ _

présentation liens rps

OTTO HEINRICH GÜNSCHE
« Wollt ihr mich sehen, so schließt die Augen. Wollt ihr mich hören, so lauscht dem Wind... Wollt ihr mich sehen, schaut in die Sterne. Wollt ihr mich hören, kommt an den Fluss. »

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une autre classe. Pourquoi je me tape toutes les classes en allemand ? [ PV Arwen Frigan ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une autre classe. Pourquoi je me tape toutes les classes en allemand ? [ PV Arwen Frigan ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Classe] Artiste Martial
» Dites moi pourquoi vois-je son reflet à chaque flaque d'eau que je croise ?
» Races et classes de personnages
» Pourquoi les Haitiens forment-ils la classe la plus pauvre au Québec???
» Pourquoi une " race " plutot qu'une autre?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• CRÉE TA VIE :: Ancienne version ( rps )-